Retour à Horice, en République Tchèque (CZ), pour la Gustava Havla 2015

Un jeudi, après mille kilomètres de routes et plus de dix heures de trajet, les cinq pilotes suisses, Alex Rugggieri, Raphaël Péclat, Cédric Comazzi, John Pilloud et Erwan Bannwart rejoignent enfin Horice pour la Gustava Havla, découvrant les prémices d’une organisation parfaite élaborée par le AMK Horice. Cette compétition réunit chaque année des pilotes de nombreux pays dont l’Angleterre, la Suède et bien d’autres encore. Horice 300 doit son nom à une course de dix tours dont chacun d’eux ne cumule pas moins de trente virages !

En arrivant, sur la route les menant aux paddocks où les places sont déjà attribuées pour chaque team, Erwan Bannwart accompagne son ami Alex Ruggieri qui s’exclame très surpris : « Oh là, cette montée ! » Erwan, en pilote averti lui rétorque avec humour : « Cette montée, tu la descendras comme les autres ! » Les voilà donc plongés dans l’ambiance d’Horice !

 

Retour à Horice, en République Tchèque (CZ), pour la Gustava Havla 2015

 

A la mairie les pilotes sont attendus par les autorités locales pour un petit discours de bienvenue suivi d’un chaleureux accueil au champagne ! Le parc coureurs reste ouvert au public durant tout le weekend, facilitant les rencontres avec des gens vraiment très aimables, admiratifs et passionnés, venant de tous horizons.

 

Vendredi John et ses acolytes arrivent au contrôle administratif et technique où tout est minutieusement examiné et finalement en ordre, sauf qu’on leur demande encore de refaire en plus grand leurs numéros sur les motos. Ils apprennent aussi que le port du gilet est obligatoire lors des essais mais pas en course. La découverte du tracé se fait à vélo, permettant de réaliser pleinement les dénivelés qui les attendent en course.

 

Une descente impressionnante s’impose directement après le départ. Ensemble, John et Raphaël, bouclent douze tours à la première qualification, sur un tracé assez technique, comprenant bien des bosses. Ensuite, l’accident d’un concurrent limite à huit tours leur seconde qualification. Pour sa première Horice 300, John (43) est satisfait car il se qualifie 14e !

 

Retour à Horice, en République Tchèque (CZ), pour la Gustava Havla 2015

 

Le dimanche matin c’est un warm up de dix minutes qui attend les pilotes, histoire de se remettre dans l’ambiance de la course qui se déroulera l’après-midi. John effectue un excellent départ de course en passant de suite trois pilotes, puis un quatrième, dans la fameuse descente où il se situe alors en 10e position, suivant sans aucune difficulté le pilote qui le précède. Voyant le leader mettre encore de la distance entre eux, il se décide à passer son adversaire direct afin de pouvoir suivre le rythme imposé par le pilote de tête. Dans l’action, sur un freinage se présentant à l’intérieur et prenant les freins dans un trou, l’arrière de sa moto se dresse, l’obligeant à lâcher les freins pour tenter de ré stabiliser sa machine lancée encore à haute vitesse. La manœuvre se solde par un tout droit dans la forêt. Par chance, John ne subit rien de grave excepté des douleurs diffuses. Par contre sa moto finit sa course dans les arbres et prend feu ! Il n’a plus de moto !

 

Retour à Horice, en République Tchèque (CZ), pour la Gustava Havla 2015

 

Tout comme ses amis suisses du groupe, Raphaël (35) participe aussi pour la première fois à cette mythique course d’Horice. Il est vraiment content de ses performances et de sa 16e place de qualification, sachant que plus de trente pilotes sont engagés sur la ligne de départ. Quand au tracé, il est plutôt difficile, avec des passages en ville, frôlant murs et trottoirs mais aussi avec des passages en forêt où il fait plus sombre et où il faut être attentif à ne pas sortir de piste, mais il vaut mieux ne pas penser à cela… Le dimanche après-midi, en course, il vit d’abord une grosse frayeur suite à la chute de son ami John mais un deuxième départ est donné et là, tout se passe bien pour Raphaël qui décide de rouler sans prendre de risques exagérés. Avec de bons premiers tours, il roule dans un groupe de quatre pilotes, en 12e place. Quand le drapeau à damiers sort, il finit la course en conservant ce même rang ! Cette expérience enrichissante lui laisse de très beaux souvenirs.

 

Retour à Horice, en République Tchèque (CZ), pour la Gustava Havla 2015

 

Cédric (37) compare cette course à un mini TT et est touché par le fort engouement général des Tchèques pour le sport moto. Le départ des courses est intense et très médiatisé, avec des photographes partout. Il dit même qu’à la fin de la course le club supporter arrête les participants pour leur tendre une excellente bière rafraîchissante et bienvenue après l’effort. Cédric se qualifie en 28e position après avoir fait juste les cinq tours nécessaires. Son premier départ en course est excellent ! D’entrée de jeu, il dépasse plusieurs pilotes, jouant des coudes dès la ligne de départ. Au second départ donné, sa moto cale après cent mètres, suite à un changement de vitesse. Tout est à refaire car il prend plus de trois cents mètres de retard sur le dernier concurrent ! En donnant au maximum, il entame une belle remontée de rangs et finit 16e malgré un shifter qui lui a causé quelques soucis en course.

 

Retour à Horice, en République Tchèque (CZ), pour la Gustava Havla 2015

 

Au premier essai du samedi Erwan ( 11) a des a priori quant à se lancer dans cette folle descente en ville mais, une fois le premier tour bouclé, il vit de nouvelles sensations incroyables et magnifiques, sur un tracé surprenant, fait de montées et de descentes, l’amenant à passer dans des défilés de forêts sauvages mais aussi d’alignements de maisons bordant la piste. Il se qualifie 23e sur 40 alors que l’organisation de course n’engage au final que 32 pilotes. C’est son premier départ de course en groupe. Il est au milieu et rate son départ, n’ayant pas pour habitude de jouer des coudes car en course de côte, partant un à un, le pilote dispose de toute la route. Néanmoins, il commence à remonter des rangs en passant deux pilotes mais au moment où il attaque pour passer le troisième, le drapeau rouge est brandi à cause d’un gros crash. Au second départ donné il effectue un excellent début de course et prend rapidement la roue de la moto du pilote qui le précède, sans jamais lâcher la moindre distance. Ainsi, il finit 19e, ravi d’y avoir participé et avec déjà l’envie de s’inscrire pour la prochaine en 2016.

 

Retour à Horice, en République Tchèque (CZ), pour la Gustava Havla 2015

 

Après cinq saisons de championnat de motocross et quelques années de courses de côte, Alex (14) participe à la Horice 300 en catégorie Supersport 600. Il vient là pour le plaisir de rouler, sans se mettre de pression. Pour lui, cette compétition représente avant tout une course très exigeante qui demande une préparation mentale et physique particulières. En course, il ne s’agit pas de commettre la moindre erreur… Il sait que l’erreur pardonne très peu dans le Road Race mais en même temps, c’est ce qui diffère tant du circuit. Alex apprécie vraiment cette ambiance avec un public profondément passionné, et porte désormais un engouement total pour ce pays magnifique qu’est la République tchèque. Avec bonheur, il voit son rêve enfin réalisé, envisageant sérieusement de faire un championnat complet en 600 IRRC International Road Race Championship l’an prochain !

 

Retour à Horice, en République Tchèque (CZ), pour la Gustava Havla 2015

 

Pour plus d’informations : http://www.amkhorice.cz/cz/

 

Photos généreusement mises à disposition par les pilotes

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,364FansLike
202FollowersFollow
2,530SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Publicité