Oriol Mena sacré Champion du Monde Junior au Mexique

Avec presque 90 pilotes engagés et 17 nations représentées, le GRAND PRIX MAXXIS DU MEXIQUE est incontestablement l’un des plus grands succès de l’histoire du MAXXIS FIM WEC. Avant même de se pencher sur les ISDE 2010 à Morelia, la Federacion Mexicana de Motociclismo a démontré son talent pour l’organisation, et l’engouement suscité auprès du public mexicain n’en a été qu’une confirmation. Ce dimanche comme la veille les spectateurs ont été très nombreux à venir à la rencontre des meilleurs pilotes d’enduro au monde. Des pilotes au visage marqué par la fatigue du « marathon » disputé la veille. Le programme étant à peine allégé pour cette deuxième manche, ils ont dû puiser dans leurs dernières réserves pour atteindre l’arrivée de cette épreuve mexicaine, qui contrairement à ce que certains pourraient penser n’avait rien de vacances.
Oriol Mena sacré Champion du Monde Junior au MexiqueIl suffisait à Oriol MENA (ESP-HSB) d’assurer une place honorable pour remporter le titre mondial chez les Juniors, bénéficiant du règlement particulier de la catégorie des moins de 23 ans. En terminant premier, il scelle son destin et coiffe à deux Grand Prix de la fin sa première couronne mondiale, offrant du même coup un troisième succès à Husaberg après les titres de Joakim Ljunggren en 2006 et 2007.Oriol MENA : « En vérité je suis d’abord fatigué, mais je me sens très heureux de remporter ce titre, je le dois à tous les gens qui m’aident, à mon équipe, mes sponsors. Je suis comme dans un rêve, je me demande même si c’est bien moi le vainqueur. J’ai vraiment travaillé pour ce titre, surtout après mon accident et ma blessure au visage. Je vais autant m’entraîner pour réussir mon entrée dans la catégorie reine l’année prochaine. »Dans la bagarre pour la victoire qui l’a opposé toute la journée à Mena, Jérémy JOLY (FRA-HM) est parti à la faute dans la Cross Test du troisième tour. D’après un premier diagnostic, il souffrirait d’une fracture de la clavicule. Comme le samedi, l’altitude est l’ennemi numéro un de motos et de compétiteurs à bout de souffle. En ENDURO 1, Mika AHOLA (SF-HM) fait une fois de plus les frais des caprices de sa machine au démarrage et entame la journée avec 10 secondes de pénalité. En perdant du temps dans les pierriers de l’Extreme Test, il réduit ses chances de victoire et doit se contenter de la deuxième place de la catégorie pour seulement 15 petits centièmes. De son côté, Antoine MEO (FRA-HVA) sous la pression de son rival ponctue un week-end parfait par une deuxième victoire consécutive. Simone ALBERGONI (ITA-KTM) gravit la troisième marche du podium.
Oriol Mena sacré Champion du Monde Junior au MexiqueChez les ENDURO 2, Johnny AUBERT (FRA-KTM) a tenu à prendre un avantage plus franc que la veille dès les premières spéciales du matin. Il a réussi à se défaire de la pression de Juha SALMINEN (SF-BMW) pour rouler seul en tête, tel qu’il a l’habitude de le faire depuis le début de saison. L’homme en forme du WEC était un homme épuisé à l’arrivée de cette sixième épreuve qui marque son douzième succès consécutif cette saison. Victime d’une entorse au pouce, Bartosz OBLUCKI (POL-HVA) n’a pas été en mesure de défendre la place qu’il souhaitait dans la catégorie. Cette blessure du Polonais profite à Salminen mais aussi à Cristobal GUERRERO (ESP-YAM), troisième du jour.Chez les ENDURO 3, Christophe NAMBOTIN (FRA-GAS), pourtant leader pendant les trois quarts de la course n’a rien pu faire face à la remontée de l’incroyable Ivan CERVANTES (ESP-KTM) en fin de parcours. Ce sont notamment les ressources physiques de l’Espagnol qui ont fait la différence, et lui permettent de s’imposer avec 18 secondes d’avance sur Nambotin.Ivan CERVANTES : « C’étaient vraiment deux journées difficiles pour moi et Nambotin depuis la Slovaquie me met beaucoup de pression. Hier je termine devant lui, et aujourd’hui je ne pensais pas pouvoir revenir car j’ai commis une série d’erreurs dans l’Extreme Test. Après une heure et demie de spéciales cumulées nous sommes revenus à égalité. J’ai gagné, et ça me rend confiant pour le championnat et la prochaine épreuve en Grèce, car c’est là-bas que j’ai remporté mon premier titre mondial. »Au terme d’une belle bagarre avec Samuli ARO (SF-KTM), le vainqueur de la veille Sébastien GUILLAUME (FRA-HVA) prend finalement la troisième place pour à peine plus d’une seconde. Notez qu’après Christophe Nambotin samedi, Antoine Méo remporte le BMW MOTORRAD XTREME TEST AWARD ce dimanche.

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,364FansLike
201FollowersFollow
2,530SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Publicité