On en sait plus sur le nouveau moteur Ducati!

Voici un COMMUNIQUé DE PRESSE Ducati qui vous en apprendra davantage sur le moteur de la nouvelle Superbike maison dans sa version routière…

Ducati 1199 Panigale « Superquadro » 2012
La référence la plus extrême que jamais
Le tout dernier moteur Ducati, le Superquadro, va au-delà des barrières de l’ingénierie afin de permettre aujourd’hui une vision futuriste de la Superbike. Avec son approche sans compromis du design associée à l’innovation italienne, Ducati établit maintenant la référence la plus extrême jamais réalisée et se présente comme la dernière évolution dans la longue et emblématique histoire des moteurs de Superbike Ducati. Les ingénieurs de Ducati sont arrivés à un design quasi impossible pour créer la nouvelle génération de moteur Superbike pour la Ducati 1199 Panigale. Augmenter la puissance, le couple, créer une nouvelle centrale électronique, réduire le poids global du véhicule et les coûts de maintenance mais en partant d’une feuille blanche, cela semblait impossible. Pourtant les ingénieurs ont opté pour cette méthode afin développer un maximum de choses.
L’innovant moteur Superquadro, ainsi appelé à cause de ses côtes super carrées, a augmenté sa puissance absolue sur deux cylindres pour arriver 195cv et un couple de 13.5 m/kg avec l’utilisation de plusieurs « Riding Mode » qui délivreront la puissance approprié au pilote et à son style de pilotage ainsi qu’à son environnement. Sa conception a permis une réduction radicale du poids et pour continuer sur sa constante perfection de la performance, les entretiens majeurs ont été étendus à 24000 km. Seules les pièces maîtresses, que sont le bicylindre en L à 90° et le système Desmodromique de rappel des soupapes conçus par Fabio Taglioni ont été retenu. Tout le reste est nouveau !
On en sait plus sur le nouveau moteur Ducati!
Architecture moteur
Le moteur conçu pour faire partie à part entière du châssis, son architecture a été complètement revu pour fournir à la moto la meilleure qualité possible d’assemblage, de répartition des masses et des contraintes. Les cylindres qui gardent un angle de 90° ont été basculé de 6° vers l’arrière pour obtenir un angle de 21° par rapport à la ligne horizontale. Cela a permis d’avancer le moteur de 32mm supplémentaires vers l’avant, d’améliorer la répartition des masses et de parfaitement positionner les points de fixation moteur dans le cadre monocoque de la 1199 Panigale. Les carters, qui sont fabriqués selon la méthode de production Vacural® présenteent à la fois un gain de poids, une épaisseur de paroi uniforme et une résistance accrue, intègrent également dans leur forme extérieure le joint d’embase, éliminant ainsi la jonction qui existaient habituellement à la base des cylindres avec le moteur. Le Superquadro posséde un des chemises humides traitées au nickesil et qui sont directement introduit sur la partie supérieure des carters moteur lors de l’assemblage de celui-ci. Cette conception permet une fixation plus efficace de la culasse directement au carter, une meilleure étanchéité et une dissipation thermique améliorée par la mince épaisseur du cylindre directement refroidi par le liquide environnant qui y circule. Le cache-pignon, le couvercle d’embrayage, le carter d’embrayage ainsi que les couvre-culasses sont en alliage de magnésium, assurant une résistance accrue et une grande légèreté tout en étant une partie intégrante du chassis.

En plus de la position des cylindres, les carters moteur utilisent maintenant des demi-lunes pour le vilebrequin, auparavant uniquement utilisés dans le moteur de la Desmosedici RR. La suppression de roulements de vilebrequins a permis une augmentation du diamètre des bielles avec une rigidité renforcée et une augmentation de la paroi du carter à l’emplacement des paliers pour permettre de passer toute la puissance du Superquadro. Les demi-lunes sur lesquelles vient se poser le vilebrequin sont fortement lubrifiés grâce aux perforations existantes dans ce nouveau vilebrequin pour le garder lubrifié avec une circulation accrue d’huile par le biais d’une nouvelle pompe à huile très efficace de style Moto GP.
La pompe est entraînée par l’arbre de pompe à huile principale et maintient efficacement un vide constant dans les carters en dessous des pistons, réduisant la résistance du à l’air pendant la descente du piston et contrôle la quantité d’air contenu dans le moteur.
On en sait plus sur le nouveau moteur Ducati!
Dimensions extrêmes
En établissant et calculant la configuration optimale pour atteindre la puissance de ce nouveau moteur bicylindre en L, Ducati et les ingénieurs de Ducati Corse ont augmenté la vitesse de rotation et la vitesse de montée en régime grâce à un incroyable alésage de 112mm x 60,8 et d’une course plus courte du piston. Le résultat de ce développement nous donne une puissance moteur de 195 CV à 10750 t/mn et un couple de 13.5 m/kg à 9000 t/mn. Le ratio alésage / course augmente significativement les tours minute avec la course ultra-courte ainsi que la surface des cylindres en permettant des diamètres de soupape plus grands. Les soupapes d’admission sont passées de 43.5 à 46.8 mm et les soupapes d’échappement de 34.5 à 38.5 mm. Avec l’exploitation à hauts régimes de telles soupapes, l’intense force d’inertie a été contrôlée en utilisant du titane en lieu et place de l’acier, solution utilisée précédemment uniquement sur les modèles « R ». Les nouvelles soupapes sont actionnées par des basculeurs dérivés de la course, avec une finition spéciale pour réduire les frictions et l’usure grâce à un traitement au polymère de carbon (PLC), procédé initialement développé pour l’industrie aéronautique.
Les pistons dérivés de la compétition du Superquadro ont comme caractéristique, un double segment pour une meilleure résistance et diminuer le frottement sur la paroi du piston. Utilisant une technologie développée par Ducati Corse, la conception permet un fonctionnement très fiable des pistons 112 mm de diamètre lors de hauts régimes. L’efficacité volumétrique accrue des soupapes d’admission par une augmentation du diamètre, est davantage commandée par l’augmentation des dimensions du corps papillon ovale d’un diamètre de 63,9 à un massif et haute fluidité 67.5mm. L’alimentation en air des corps d’injection Ride-by-Wire se fait à travers des doubles injecteurs par cylindre, l’un placé en dessous du papillon pour une meilleure flexibilité et un au-dessus pour une puissance absolue.
On en sait plus sur le nouveau moteur Ducati!
Puissance propre
Avec une telle capacité de fonctionnement, le challenge pour les ingénieurs en charge de la conception du Superquadro était de programmer une cartographie d’injection aux performances optimisées, permettant une souplesse du moteur, sans pour autant compromettre les émissions. Pour y parvenir, Ducati a introduit un système d’air secondaire qui complète l’oxydation des hydrocarbures imbrûlés et réduit efficacement les niveaux de HC et CO. Le système est activé lorsque la centrale ECU reconnaît les conditions spécifiques dans les opérations du moteur via les sondes lambda et d’ouverture des gaz. Elle ouvre ensuite une valve permettant une circulation d’air de la boite à air principale jusqu’à une valve située sur chaque tête de cylindre, permettant un seul et même sens de circulation pour ressortir par l’échappement à proximité de la valve d’échappement. Entrant au point le plus important des gaz d’échappements, l’arrivée d’air frais améliore les émissions, éliminant toute essence imbrûlée qui échapperait au cycle d’échappement.

Desmo dépendant
Avec un moteur aussi extrême, jamais le système Desmodromic, propre à Ducati, n’a pris une telle importance. Avec les montées en régime extrêmes du moteur auxquelles le Superquadro opère, combinées à de très larges valves, il serait impossible pour le basculeur de suivre la vitesse de fonctionnement en utilisant un ressort normal pour la fermeture. Le système Desmo de fermeture et d’ouverture mécanique des valves, en conservant la même précision, permet un profil de came et un temps de fonctionnement plus extrême, de larges valves et une haute vitesse d’opération. Ce système est utilisé sur chaque moto Ducati et constamment éprouvé sur les motos Ducati Corse du Mondial Superbike et la Desmosedici du Moto GP.
On en sait plus sur le nouveau moteur Ducati!

Le pouvoir de la précision
Le contrôle de soupapes aussi imposantes avec la précision du système Desmodromique a poussé les ingénieurs à remplacer le système originel de distribution par courroies, utilisé depuis l’introduction de la Ducati Pantah en 1979 avec une combinaison de chaine et d’engrenages. La chaine conventionnelle à maillons enserre le vilebrequin jusqu’à la tête du cylindre où un pignon situé entre l’arbre à cames d’admission et l’arbre à cames d’échappement est fixé sur son propre arbre. L’engrenage fixé entraine directement les pignons d’arbres à cames d’admission et d’échappement, qui sont également conçus avec un réglage négatif ou positif pour une distribution ultra-précise. La chaine de distribution permet un calage précis et efficace et, tendue automatiquement, procure une exactitude continue et permet de baisser les coûts d’entretien. Au bout de chaque engrenage d’admission se trouve une masselotte centrifugée qui réagit à une vitesse inférieure au ralenti pour créer une « avancée » de la partie concentrique de l’engrenage qui créé ainsi un soulèvement des soupapes d’admission suffisant pour agir comme décompresseur. Cet ingénieux dispositif permet au moteur Superquadro de démarrer facilement sans avoir besoin d’une batterie et d’un démarreur imposants, cela a permis de réduire le poids total de la moto d’approximativement 3.3kg. Quand le moteur démarre et que les arbres à cames commencent à tourner à la vitesse du ralenti, la masselotte centrifugée disparaît et l’ « avancée » se rétracte dans l’engrenage pour permettre une fermeture complète des soupapes et assurer une compression complète. Ces caractéristiques techniques innovantes soulignent l’importance avec laquelle les ingénieurs ont travaillé ensemble dans un but commun : la réduction du poids total.

Nouvelle transmission
Les ingénieurs Ducati ont également profité de l’opportunité de la « feuille blanche » pour augmenter la taille des axes de transmission des six pignons, ce qui a permis d’augmenter le diamètre et de renforcer les pignons pour supporter l’augmentation de puissance. Nouveau pour le haut de gamme Superbike de Ducati : un embrayage à bain d’huile. Très proche des composants de la Multistrada et du Diavel, l’embrayage se caractérise par une fonction de glissement limitée et équipé d’un mécanisme servocommandé qui comprime le plateau de friction quand le moteur tourne à une vitesse inférieure. Tout en augmentant l’efficacité de friction, cela se traduit également par un ressenti plus léger et plus agréable du levier d’embrayage. A l’inverse, quand la vitesse du moteur est élevée (surrégime), le mécanisme réduit la pression sur les plateaux de friction, ce qui permet de réduire la réaction déstabilisante de l’arrière lors de rétrogradages agressifs et procure plus de douceur lors de la fermeture des gaz ou lors de en rétrogradages en conduite normale.
On en sait plus sur le nouveau moteur Ducati!

Rude42
Je suis motard et rien de ce qui est motard ne m'est étranger. Motard dès l'âge de huit ans et journaliste/essayeur moto depuis 1988. Une expérience tout à votre service...

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,364FansLike
201FollowersFollow
2,530SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Publicité