MotoGP: Stoner champion chez lui, le jour de ses 26 ans

L’Australien, chez lui, a devancé les Italiens Marco Simoncelli et Andrea Dovizioso, tous les deux également sur Honda. Il célèbre un 2e titre chez lui, le jour de son anniversaire…
L’Australien Casey Stoner (Honda) est devenu champion du monde des MotoGP en remportant le Grand Prix d’Australie, dimanche sur le circuit de Phillip Island (sud-est), Honda décrochant au passage le titre constructeur. Ce succès a été favorisé par les forfaits au départ des deux pilotes officiels Yamaha, l’Espagnol Jorge Lorenzo, champion du monde sortant, et l’Américain Ben Spies. Le premier s’est blessé à la main gauche lors du warm up et a été transféré à Melbourne pour se faire opérer alors que le second souffrait encore de son choc à la tête subi lors d’une chute aux qualifications. Au terme des 27 tours, Stoner a devancé les Italiens Marco Simoncelli et Andrea Dovizioso, tous les deux également sur Honda. L’Australien remporte ainsi chez lui, le jour de son 26e anniversaire, le deuxième titre mondial de sa carrière en MotoGP après celui obtenu en 2007 au guidon d’une Ducati.
Lorenzo à 65 points
Stoner est dorénavant hors de portée de Lorenzo avec 65 points d’avance au classement général et deux Grand Prix restant à courir, soit cinquante points à distribuer. L’Australien a donc réédité ses performances de l’an passé sur ce circuit en bord de mer, signant le 32e succès de sa carrière en MotoGP après avoir été en haut de la feuille de temps de tous les essais et obtenu la 11e position de pointe de sa saison. S’élançant très rapidement en tête, il a imprimé un rythme très élevé – à peine une demi-seconde supérieur à ses temps de qualifications – alors que le vent était assez violent. Derrière lui, la lutte s’est circonscrite à ses deux coéquipiers de l’écurie officielle Honda, Andrea Dovizioso et l’Espagnol Dani Pedrosa, mais le duo s’est finalement fait chiper la deuxième place par Simoncelli, au guidon de la même machine préparée par l’écurie Gresini. Le quarté à l’arrivée permet à Honda de remporter également et de la plus belle des façons le championnat constructeur. Après la chute de l’Italien Valentino Rossi (Ducati) et celle de l’Espagnol Alvaro Bautista (Suzuki) dans les tout derniers tours, c’est finalement l’Américain Colin Edwards qui place la seule Yamaha rescapée, celle de chez Tech3, en 5e position. Dix pilotes seulement seront classés.

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,364FansLike
201FollowersFollow
2,530SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Publicité