Modeka Tourrider, du cuir pour toute l’année.

Vous le savez, la protection du motard est importante pour nous. Pas seulement pour notre équipe parce que forcément en testant beaucoup de machines chaque année, nous ne sommes pas à l’abri d’une erreur au guidon mais aussi pour nos lecteurs.
Tant pis pour ceux que ça dérangerait, être équipé pour nous, c’est un must.

Alors quand Modeka nous a parlé d’une combi deux pièces, touring, prévue pour les motards qui roulent toute l’année, on n’a pas hésité longtemps. Par contre, on a pris le temps de la tester. Contrairement à une veste textile toutes saisons que l’on peut tester sur quelques semaines ou mois, si on veut tester sur toute une année, il faut bien passer par toutes les saisons. Avec un petit inconvénient dans le cas de notre modèle, il a évolué depuis à une version 2. Soit, on va quand-même vous présenter cette combi Tourrider de Modeka.

Comme on est sur de l’équipement touring, la sobriété est de mise avec une veste toute noire à l’exception des logos sur le haut des manches et les pièces réfléchissantes. Les soufflets d’aisance au-dessus des coudes et sous les omoplates sont aussi en cuir, il n’y a vraiment que l’intérieur des bras et sous les aisselles qu’on trouve des pièces textiles.

Modeka Tourrider, du cuir pour toute l’année.

On trouve une fermeture zip classique avec deux pattes velcro, une en bas et une en haut même si elle ne fait pas fermeture du col, dommage. Surprenant, on trouve aussi deux zips aux poignets mais le passage pour la main est assez large et si vous voulez mettre les gants au-dessus, il en faudra avec une manchette assez large sinon ça ne passe pas. En hiver, ça devient un plus ennuyant si on ne sait pas les passer au dessus. On ne trouve par contre aucun réglage sur les bras ni à la taille, un point un peu gênant car comme vous le voyez, c’est un peu bouffant à certains endroits.

Modeka Tourrider, du cuir pour toute l’année.

A l’avant, on trouve juste deux poches classiques, fermées par zip. C’est nettement moins que sur des textiles touring avec des poches cargo plus pratiques. A l’intérieur, on ne trouve qu’une seule poche, étanche celle-ci.
Par contre, vous aurez noter les différentes ouvertures que l’on peut ouvrir pour vous aérer l’été : deux sur la poitrine, deux sur les biceps et deux sur l’arrière. C’est pas trop mal quand il fait chaud mais attention, ça reste un cuir. On n’est pas sur un cuir perforé non plus mais ça permet de ne pas cuire non plus. On sent nettement la différence avec un cuir classique sans ouverture.

Pour le reste, comme vous le voyez, la coupe est plutôt classique et la veste se montre très confortable, le dos descend assez bas pour protéger le bas de la colonne, avec ou sans le pantalon assorti.

Alors, on parle bien d’une veste pour toute l’année et pour se faire, Modeka a prévu une membrane amovible, en sympatex, 100% étanche à la pluie et au vent. Du coup, vous voilà avec un cuir qui peut rouler sous la pluie mais attention, la membrane étant interne, le cuir sera quand-même bien mouillé et il faudra bien le faire sécher. Forcément, je l’ai bien testé sous quelques bonnes draches belges, alors c’est vrai qu’on reste bien au sec mais avec une grosse pluie sur un trajet d’une heure, le cuir est bien mouillé.

Modeka Tourrider, du cuir pour toute l’année.

Il y a quand-même un point qui me chagrine, il n’y a pas de doublure thermique. Et quand il fait comme maintenant, à peine 2° dehors, il faudra prévoir assez chaud en dessous parce qu’on a beau avoir une membrane étanche au vent, le froid s’installe. La veste tourrider peut passer l’hiver, surtout que celle-ci est assez ample mais on n’a pas le confort d’une bonne doublure thermique.

Côté sécurité, pas de souci à se faire, en plus d’un cuir d’un de 1,1 à 1,3, Modeka ne fait pas les choses à moitié avec des protections coudes, épaules et dos de niveau 2. Ca ne rigole pas sur ce point mais évidemment, je n’ai pas été jusqu’au crash-test.

Modeka Tourrider, du cuir pour toute l’année.

Le pantalon est taillé dans le même cuir et basé sur le même principe. Ici pas de slider mais du cuir presque partout juste pour l’entre-jambes et le pli au dessus des cuisses. Des soufflets en cuir forcément au dessus des genoux et dans le dos, un serrage bien pratique à l’avant mais comme vous pouvez le voir dans la vidéo, la coupe est assez étrange, enfin, pour moi en tout cas. Si pour le bas du pantalon, je n’ai pas grand chose à dire, au contraire même, la grande tirette sur le bas permet de facilement l’enfiler et de l’utiliser avec différents types de bottes et il est aussi assez large pour passer au dessus de certaines.

Modeka Tourrider, du cuir pour toute l’année.

Là où la coupe me gêne c’est dans le dos qui bouffe vraiment exagérément, le haut du pantalon se décolle vraiment du dos et ce n’est pas très confortable. Bien entendu, on peut le relier à la veste et c’est ce que je conseillerai à tous ceux qui se payeraient cette tenue mais si on veut utiliser le pantalon avec une veste qui ne peut s’accrocher à celui-ci, c’est plutôt gênant.

Le pantalon, tout comme la veste est muni d’aérations pour l’été mais seulement sur le côté de la cuisse, un placement pas très judicieux parce qu’à part évacuer l’air chaud, il ne permet pas d’en faire entrer en roulant.

Modeka Tourrider, du cuir pour toute l’année.

Lui aussi a deux poches latérales, fermées par zip mais surtout, la même membrane Sympatex amovible pour la pluie mais fait aussi l’impasse sur la thermique.
Côté protections, on en trouve aux hanches et des niveaux 2 au genoux. Coupe à l’allemande que certains m’ont dit, je veux bien mais je trouve qu’entre le pantalon et la veste, on n’est logé à la même enseigne.

Bien entendu, le cuir et les finitions sont à la hauteur mais les aérations sont meilleures sur la veste et le dos bouffant du pantalon, personnellement, ça me dérange.

Modeka Tourrider, du cuir pour toute l’année.

Mais ne gâchons pas notre plaisir, même si on devra la compléter par des vêtements un peu plus chaud quand le thermomètre frise avec le zéro, Modeka nous propose ici une tenue confortable, bien finie et résistante à la pluie. On se sent en sécurité dans ce cuir, protégé en cas de chute mais aussi simplement à l’abri du vent. Il faudra par contre y mettre le prix, le pantalon Tourrider se vend environ 350 € et la veste Tourrider 399 €. Maintenant, il faut avouer que la veste et le pantalon reçus auraient pu être une taille en dessous puisque qu’on a ici une taille 60 alors qu’habituellement, je porte plutôt du 58.

Vous pourriez penser qu’il vaut mieux prendre la deuxième version, la Tourrider 2 mais à voir les photos et la description, elle semble nettement moins ventilée avec seulement deux ouvertures d’aération sur le haut des bras et plus sur la poitrine par exemple. Elle aurait toutefois plus d’emplacements stretch et un cuir plus souple.

Modeka Tourrider, du cuir pour toute l’année.



Sylvain R
Sylvain roule depuis qu'il en a l'âge, deux ou trois roues (voir même 4) et un moteur et il est parti pour un essai. Sportive, roadster, custom, trail ou autre, rien ne l'arrête. Sa maxime préférée : "Brûle la gomme, pas ton âme". Si vous le croisez, n'hésitez pas à le saluer, il ne mord pas... enfin normalement

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,364FansLike
201FollowersFollow
2,530SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Publicité