Le SERT vainqueur incontesté

Le Suzuki Endurance Racing Team s’impose avec six tours d’avance au terme d’une course lancée et menée jusqu’au bout sur un rythme infernal par les équipes de pointe. C’est la quatrième victoire d’affilée au Bol d’Or pour le SERT qui prend d’entrée un avantage au Championnat du Monde FIM Qtel d’Endurance avec les 35 points de la victoire.
Le SERT vainqueur incontesté
Sur la Suzuki officielle, Vincent Philippe (qui égale le record avec sept victoires au Bol d ‘Or), Anthony Delhalle et Freddy Foray ont pris le commandement dès le départ. Seule le Team SRC Kawasaki a pu leur disputer la tête en début d’épreuve. L’équipe de Gilles Stafler et ses trois pilotes, Julien da Costa, Gregory Leblanc et Olivier Four emmènent donc au bout la toute nouvelle ZX-10R.
Le SERT vainqueur incontesté
Jusqu’à la dernière minute, la troisième marche du podium a donné lieu à un duel acharné entre la BMW Motorrad France 99 et la Kawasaki du Bolliger Team Switzerland. La BMW officielle, privilégiant les relais de ses deux pilotes les plus rapides, Sébastien Gimbert et Erwan Nigon, a fini par l’emporter. C’est le premier podium de la S1000RR en Championnat du Monde FIM Qtel d’Endurance. Engagée l’an dernier, elle s’était uniquement fait remarquer en qualifications ou en début de course. La BMW Motorrad France 99 concrétise enfin malgré des soucis de freinage et de réservoir imposant d’écourter les relais et un changement de dernière minute de l’équipe technique. Reformée autour de Steven Casaer, elle a démontré son efficacité. La Kawasaki du Bolliger Team Switzerland, équipe privée Vice Championne du Monde FIM Qtel d’Endurance 2010, a encore prouvé qu’il faudra compter sur elle en 2011 avec Horst Saiger, Roman Stamm et Jérôme Tangre.
On a donc sur le podium de ce 75e Bol d’Or trois constructeurs différents, Suzuki, Kawasaki et BMW, et trois manufacturiers, Dunlop, Pirelli et Michelin.
Derrière ce quatuor, une autre lutte a opposé deux Honda. La machine officielle du Honda TT Legends, avec Steve Plater, John McGuinness et Keith Amor, finit par s’imposer sur l’équipe privée du concessionnaire parisien National Motos avec Emeric Jonchière, Lucas de Carolis et Etienne Masson.
Suivent au classement deux Yamaha, l’Espagnole du YMES Folch Endurance de Dani Ribalta, Pedro Vallcaneras et Jose Luis Rita et la machine officielle du Yamaha Racing France GMT 94 Ipone. Figurant parmi les favorites, elle a sombré dans le fond du classement dès le début de course suite à une chute de Kenny Foray, et remonte à la 8e place grâce à une course superbe de David Checa, Kenny Foray et Matthieu Lagrive.
La Metiss JLC Moto, seule rescapée de la catégorie Open, fait une prestation remarquée en 9e position à l’arrivée. La catégorie Superstock est remportée par le Team Motors Events Bodyguard AMT toujours dans le bon peloton dans cette catégorie devant Atomic Motosport et le Team Van Zon Boenig Motorsportschool Penz RT.
On a failli égaler cette année le record du nombre de tours parcourus avec 814 tours – contre 815 tours bouclés par le SERT, vainqueur en 2009 – grâce à une météo clémente et une seule neutralisation de course samedi soir. Trente et cinq équipes ont pu rallier l’arrivée de ce 75e Bol d’Or.
Au chapitre des abandons, on note d’abord le retrait de la Monster Yamaha YART au petit matin sur casse moteur. La Yamaha autrichienne évoluait dans le trio de tête depuis le début de course. Autre leader malchanceux, AM Moto Racing Compétition quitte la course en milieu de nuit sur une chute de Kevin Denis. La Suzuki 110, aux commandes de la catégorie Superstock depuis la deuxième heure de course, est trop endommagée. Avant cela, le Junior Team LMS, autre favori de la catégorie, avait connu la même aventure avec la chute de Baptiste Guittet.
Une chute a aussi stoppé le beau parcours de la Suzuki RT Motovirus Racing dans le top 15. Le team 18 Sapeurs Pompiers n’a pas pu terminer sa première course sur BMW éliminée sur chute tout comme les Suzuki Endurance Moto 45 et Motobox Kremer Racing by Shell Advance. Des éliminations sur casses mécaniques touchent le Maco Racing Team qui pointait dans le top 10 jusqu’à 21 h et Team FMA Assurances sur bielle cassée en cours de nuit.
La prochaine épreuve (8 Heures) du Championnat du Monde FIM Qtel d’Endurance aura lieu à Albacete (Espagne) le samedi 21 mai.

Article précédentCheca, et de trois !
Article suivantShinko 010 Apex – 2011

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,435FansLike
199FollowersFollow
2,230SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Publicité