Le charme pur du vintage

L

Désormais, toutes les marques ou presque alignent un intégral vintage dans leur assortiment. Chez Shoei, c’est le EX-ZERO qui est censé vous coiffer lorsque vous croisez au guidon d’un ancêtre ou d’une machine qui fleure bon la tradition. Eh bien, nous l’avons testé pour vous sur une Suzuki GSX 750 E de 1983; et un modèle japonais de surcroît. En route pour un essai 100% Soleil Levant!

Le charme pur du vintage

Chez Shoei, on ne badine évidemment pas avec le patrimoine de la maison. Au moment de concevoir un casque à l’ancienne, quoi de plus naturel donc que d’aller puiser dans l’histoire de la marque? Pour faire saliver l’amateur de vintage, voici donc un casque au look néo-rétro mais nanti d’une technologie et d’une sécurité bien contemporaines qui s’offre à vous contre 399€.

Le charme pur du vintage
EX-ZERO et Oldtimer: le couple gagnant!

Look hors normes

Dans leur sempiternelle recherche du consensus, on reproche souvent aux designers nippons leur manque d’audace. Ce ne sera certes pas le cas de ceux qui ont conçu le EX-ZERO: s’inspirant de la série EX qui prévalait chez Shoei dans les années ’80, ils nous livrent celui qui est sans doute le plus néo-rétro de tous les casques vintage. Son pan rétro, c’est ce look qui rappelle les casques de cross commercialisés il y a une quarantaine d’années; et son côté néo, il le doit à l’agressivité réelle qu’exprime sa mentonnière. Rétro encore dans les fixations prévues pour une penne éventuelle (en option, 30€) et néo à nouveau dans l’incorporation judicieuse d’un écran rétractable et réglable sur trois positions, ce qui permet à l’EX-ZERO de s’adapter à la taille de votre… nez. Et puis, les finitions sont à l’image de toutes les productions de la marque japonaise: excellentes; avec une mention spéciale pour le cuir présent sur tout le pourtour.

Le charme pur du vintage
Un pourtour pur cuir, c’est noble…

L’ouverture entre la coiffe et la mentonnière permettra aux amateurs de s’équiper de lunettes de cross. C’est peut-être bien pour le look et ça limite forcément les courants d’air mais, selon nous, ça dénature un peu le casque et puis, rien n’est prévu pour fixer les lunettes au casque… Fabriqué en AIM comme tous les heaumes de la maison, l’EX-ZERO profite donc d’un alliage de 5 couches superposées de fibres composites et d’une calotte déclinée en trois tailles différentes. Il résulte de ces trois calottes distinctes un ajustement et une compacité toujours optimaux.

Le charme pur du vintage

Conséquence directe, l’EX-ZERO est un poids plume: malgré la calotte la plus grande, notre casque d’essai n’accusait ainsi que 1200g sur notre balance de précision. Inutile de dire qu’en termes de confort, on en profite pleinement puisque l’ultraléger Shoei se fait oublier sur votre tête. Signalons encore un intérieur entièrement amovible et lavable (jusqu’au cache-jugulaire!), une boucle Double D et la présence rassurante du EQRS, le système d’extraction rapide du casque en cas d’accident. La visière CJ-3 (la même que celle qui équipe le jet JO) est évidemment traitée anti-rayures mais n’est pas antibuée puisque, structurellement, le casque est suffisamment aéré pour ne pas générer de buée. Une fois rétractée, la visière devient quasiment invisible et accentue la pureté des lignes. Cet écran, fourni d’origine en version claire, existe en 4 autres finitions optionnelles (39€): fumé foncé, iridium doré ou chromé, et haute définition jaune. Cette dernière variante est surtout utile en conditions de basse luminosité et dans le brouillard parce qu’elle accentue les contrastes. Soulignons que la visière se manie aisément, même avec de gros gants.

Le charme pur du vintage
L’aération de mentonnière est efficace; d’aucuns regrettent qu’elle ne soit pas occultable

Prestations hors standards

Nous le disions plus haut, le poids spécialement contenu de l’EX-ZERO le rend d’une discrétion totale et ce, d’autant que le revêtement interne -comme toujours chez Shoei- s’avère très doux sur le visage. Une fois enfilé, on s’aperçoit que l’EX-ZERO a tendance à tailler légèrement plus petit que les autres intégraux de la marque, il sera donc judicieux de l’essayer avant l’achat.

Le charme pur du vintage
Malgré son profil sans découpes, l’aérodynamique du EX-ZERO étonne

Surprise: alors que la calotte, sans découpe, s’écarte des standards actuels et que le casque reste constamment ouvert, l’aérodynamique de l’EX-ZERO n’a pas à rougir de la comparaison avec un intégral actuel. Le casque reste stable dans le flux d’air et votre tête n’est pas ballottée à tous vents. Du côté de l’insonorisation, Shoei doit bien faire des concessions à l’esthétique « ouverte »; l’EX-ZERO n’est pas un casque silencieux et vous imposera les bouchons d’oreille si vous décidez d’avaler rapidement la route. Par contre, à allure modérée, comme il convient au guidon d’un ancêtre parcourant le réseau secondaire, vous pourrez aisément rouler sans protections auditives. Descendue au plus bas, la visière assure une parfaite protection des yeux qui ne souffrent pas des courants d’air; pas plus que le nez d’ailleurs et ce, même sur autoroute; encore faut-il qu’il ne fasse pas trop froid, on y revient ci-dessous.

Le charme pur du vintage
Photo officielle Shoei: nous trouvons néanmoins que les lunettes dénaturent un peu le casque

Une autre qualité marquante du nouveau Shoei, c’est le champ de vision qu’il offre tant verticalement qu’horizontalement. C’est tout à fait comparable à la sensation panoramique offerte par un jet, et donc supérieur à ce qu’offrent les intégraux. Sans oublier qu’en termes de sécurité, l’EX-ZERO, parce qu’il est un authentique intégral, propose une protection sans commune mesure avec celle d’un jet.

Le charme pur du vintage

Reste la question des conditions climatiques. Soyons clairs, l’EX-ZERO ne s’adresse pas au motard tous temps qui entendrait l’utiliser toute l’année. Avec ce modèle, Shoei cible à l’évidence une clientèle d’esthètes soucieux de renouer avec les valeurs traditionnelles de la pratique motocycliste et, dans cette perspective, le fabricant nippon fait mouche: les propriétaires d’ancêtres et autres cafés racers évitent en général le mauvais temps et ont une propension à sortir plutôt lorsqu’il fait beau. Pour les autres, l’EX-ZERO sera davantage un second casque, que l’on coiffera avec ravissement pour se lancer dans une balade plaisante en dehors des contraintes dues au travail ou aux obligations quotidiennes. En ce sens, l’EX-ZERO est un peu un produit de luxe valorisant son propriétaire, et c’est d’ailleurs bien l’image que s’est construite Shoei.

Le charme pur du vintage

Ceci dit, nous ne vous laisserons pas sur ces considérations générales. En pratique, l’EX-ZERO face au climat, ça donne quoi? Comme ces dernières semaines nous ont offert un condensé des quatre saisons, on en a une idée assez précise. Pour rouler confortablement avec lui, il faudra qu’il y ait dix degrés. Sous cette température, vous devrez impérativement porter une cagoule, ce qui est tout de même assez triste. A l’inverse, plus la température monte, plus l’usage du EX-ZERO s’avère épatant: par 20 degrés, on profite à plein de son côté « cabriolet » et de son champ de vison en Imax. L’été, ce Shoei pourrait même devenir un must sur tous les types de machines. Et la pluie alors? Là se pose un problème car, même sur une GT à la protection raffinée (une ST1300 Pan European en l’occurrence), votre menton reçoit de l’eau, ce qui ne manque évidemment pas de vous refroidir. C’est donc dans un contexte pluvieux que l’EX-ZERO trahira sa seule vraie limitation. Mais, comme nous le disions plus haut, ce n’est sans doute pas un problème pour son public cible. Et puis, si le genre encore plus bad ass vous convient, vous pouvez envisager l’achat d’un masque typé cross dont certains offrent aussi un cache-nez. L’Ex-ZERO y gagnera en polyvalence mais y perdra en pureté…      

Le charme pur du vintage
Le charme pur du vintage

Le charme pur du vintage
Rude42
Je suis motard et rien de ce qui est motard ne m'est étranger.

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Suivez-nous

15,462FansLike
195FollowersFollow
2,230SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Nouveau site web et journées d’essai chez CFMoto

À partir du mois de mars, CFMoto organise un roadshow où vous pouvez vous rendre chez votreconcessionnaire local pour un essai (gratuit)...

Permis A2 et sportive, incompatibles ? Non pas avec la Honda CBR 500R

Tu as envie de rouler à moto et ton kiff, c'est la sportive ! On te comprend, même si à l'heure actuelle,...

BMW S1000R , pas de quartier !

Pour mon deuxième essai BMW de la saison, je voulais me faire plaisir. Tout simplement, je l’avoue, l’envie de tester ce roadster dérivé en...
Publicité