La Brabanà§onne pour Xavier Siméon

Nous sommes dans l’East Midland, au milieu du parc vallonné de Donington au sein duquel serpente un circuit mythique. Vendredi, comme c’est devenu la règle cette année, les Superstock 1000 s’élancent pour leur première séance libre de 45 minutes. Il est 14 heures, heure locale. Pour les continentaux, il est 15 heures. D’entrée, Xavier Siméon paraît très à l’aise sur sa Ducati. Il se coule dans les enchaînements apparemment sans effort, dans son style coulé. Les chronos s’affolent. Ils sont 3 à se disputer le tour le plus rapide : Xavier Siméon, Claudio Corti et Maxime Berger. Ce n’est pas une surprise ! En fin de séance, Saverio met tout le monde d’accord en signant à plusieurs reprises des tours sous la minute 35. Il est le seul à passer ce cap. Voilà qui commence bien !
La Brabanà§onne pour Xavier Siméon
Samedi matin, ce sont les pilotes Superstock 1000 qui ouvrent le spectacle avec leur seconde séance d’essais libres. Le ciel est gris, un léger brouillard enveloppe le circuit. Cette fois, Xavier bat le meilleur temps de la catégorie établi en 2007 par Michele Pirro. Il descend largement sous la minute 34 et laisse son plus proche poursuivant, Maxime Berger, pratiquement à 9 dixièmes de seconde. « Hier, on retrouvait le circuit après un an. Il fallait reprendre ses marques. C’est normal, qu’on améliore aujourd’hui. »Quand Xavier et ses compagnons démarrent pour leur unique séance de qualification, la pluie tombe légèrement, la piste est mouillée. Tous ont monté des pneus pluie. Mais au fil des minutes et des passages dans la trajectoire, cela commence à sécher. Là, la tactique de l’équipe Xerox Ducati Junior va payer. Xavier rentre. On lui monte un pneu sec à l’arrière. Xav fait un temps canon décrochant la pole et reléguant ses principaux adversaires très loin. Il colle 1’6 à Loris Baz, le second sur la grille. Il signe ainsi sa troisième pole de la saison. « Ce n’était pas facile. Ce n’était pas très mouillé. La tactique a été payante. Mais la course, c’est demain. C’est là qu’il faut être premier. Tant que le drapeau n’est tombé, rien n’est fait. »
La Brabanà§onne pour Xavier SiméonDimanche, le ciel est couvert mais il fait sec. Dès 9 heures, les Superstock 1000 ont droit à 10 minutes de warm-up, un ultime test avant la course. Xavier parti en pneus usagés y signe le 3ème chrono derrière Berger et Corti qui cependant partiront de la 6ème ligne après une qualif catastrophique.
Un course limpide pour Xavier. Bien parti, il se débarrasse rapidement de Fores et il poursuit une course solitaire qui le mène à la victoire.« Ca a été une course assez limpide. J’étais en tête et bien renseigné par mon équipe, j’ai maintenu l’écart. Je suis vraiment content de cette victoire que je dédie à toute l’équipe qui m’aide bien. Avec cela, je gagne encore des points au général par rapport à mes poursuivants. C’est un week-end très positif. » Xavier accentue son avance au championnat. Il compte maintenant 11 points de mieux que Corti, toujours second.

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,371FansLike
202FollowersFollow
2,530SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Publicité