Interview du pilote fribourgeois Fabian Romanens

Interview du pilote Fribourgeois (Suisse) Fabian Romanens réalisée le 15.02.2014. .
Interview du pilote fribourgeois Fabian Romanens
Fabian, peux-tu te présenter en quelques mots pour nos lecteurs?
Je m’appelle Fabian Romanens, j’ai 29 ans. J’ai commencé la course en 2012 avec la Michelin Power Cup en terminant 2ème au général et en 2013, j’ai participé à la coupe de France Promosport en terminant 11ème.
Comment as-tu commencé la course moto ?
En 2009, Une année après mes débuts sur circuit, j’ai fait une course d’endurance de 500 miles avec 2 copains. ça s’est super bien passé, on a terminé 5ème et c’est là que ça a commencé. En 2011, j’ai fais 2 courses en Promotion Cup Dunlop avec une 5ème place, avant de rejoindre la coupe Michelin en 2012 (2ème au général).
Comment s’est passée ta saison 2013 ?
J’ai participé à la coupe de France Promosport. C’est une coupe intéressante parce qu’il y a beaucoup de pilotes et de courses, les motos sont « quasi » d’origine sans modifications autorisées et tout le monde court avec les mêmes pneus. C’était un gros défi à relever, avec une nouvelle moto, des circuits que je ne connaissais pas et une météo capricieuse jusqu’en milieu de saison. Je finis 11ème au général sur une soixantaine de classés. Le classement en lui-même n’est pas fabuleux, mais j’en retire tout de même beaucoup de positif. J’ai pu courir avec des pilotes très forts, et me positionner à plusieurs reprises dans le top 5 lors de qualifications sur plus de 80 coureurs.
Interview du pilote fribourgeois Fabian Romanens Interview du pilote fribourgeois Fabian Romanens
Quel est ton objectif pour 2014 ?
A long terme c’est faire de l’endurance et participer à tout le championnat mondial. En 2014 je vais participer au Bol d’Or, auquel j’avais déjà participé en 2012, faire les 6 courses de vitesse en Championnat de France Superbike en catégorie Stock. En Superbike France, je vais pouvoir rouler avec des pros qui vivent de la course, donc j’espère pouvoir apprendre des meilleurs et progresser. J’espère également pouvoir participer aux 24 heures du Mans si j’arrive à réunir les conditions nécessaires.
Pourquoi ce choix de changer pour la catégorie Superbike ? N’est-ce pas un peu risqué de te retrouver dans un niveau trop élevé ?
ça n’a pas été une décision facile. En restant en coupe Promosport, j’aurais pu viser une place dans le top 5, mais j’avais envie de rouler avec le matériel qu’on utilise en endurance ainsi que sur presque tous les championnats. C’est-à-dire, de bons pneus et un shifter ce qui me permettra de progresser avec le matériel. La moto sera la même que la saison passée (Kawa). Je voulais surtout essayer quelque chose de nouveau.
Quelles sont les différences au niveau de la moto entre l’endurance et la vitesse ?
En endurance le réservoir est plus grand (24 litres) et est équipé de vannes pour ravitaillement rapide, la moto est équipée de phares, de numéros lumineux, de coupe-circuits supplémentaires, mais mis à part ça, dans la catégorie Superstock, il n’y a pas grand chose d’autre qui change. Dans la catégorie EWC par contre, il y a beaucoup plus de différences : moteur différent, bras oscillant spéciaux pour changement rapide des roues (moins de 10 secondes !) etc.
Tu fais le Bol d’Or en marge de ta saison en Superbike, comment est-ce que ça se passe ?
C’est totalement différent. 25 personnes travaillent dans le team pendant près d’une semaine, moi je me contente de prendre ma combi et mon casque et de rouler. Ce n’est pas ma moto ni moi qui la prépare. Je me réjouis de commencer les tests avec le team.
Quel est ton budget pour l’année 2014 ?
C’est toujours le point critique. J’ai quelques sponsors, mais pas assez. J’essaie d’avoir des remises sur du matériel et ce repas de soutien me permet de couvrir aussi une partie des frais, mais la plus grande partie, c’est moi-même qui la finance. Le budget pour la saison 2014 s’élève à environ 40’000 CHF.
Comment te prépares-tu pour cette saison et est-ce que tu fais une préparation particulière pour le Bol d’Or ?
J’ai fais beaucoup de cardio et de fitness cette année et je ne vais pas faire d’entraînement spécial pour le Bol d’Or, mis à parce quelques exercices pour l’endurance.
Quel serait ton conseil à un jeune qui désire commencer la course moto ?
Commencer dans une formule de promotion! Il y en a plusieurs d’intéressantes en France, comme la coupe Yamaha 125. Le budget n’est pas énorme et il y a beaucoup à apprendre.
As-tu des projets de courses dans d’autres domaines ?
Si j’ai le temps de m’entrainer, je vais faire quelques courses de cross et j’ai prévu de faire une course d’endurance à Orny avec un copain.
Quels est ton bilan de cette soirée de soutien ?
Je suis très touché d’avoir autant de personnes qui me soutiennent (près de 100 personnes ont répondu présent pour le repas de soutien). L’ambiance est géniale. Je suis touché par toute l’aide que j’ai de ma famille pour assouvir ma passion. ça me motive à continuer et à me donner à fond pour atteindre les buts que je me suis fixés. Je suis très très motivé!
Interview du pilote fribourgeois Fabian Romanens
Plus de 100 personnes ont participé au repas de soutien pour la saison 2014 de Fabian, pas de doute, il est très populaire dans la région!

Sources: Zimi (interview), Swissbike58 (photos) et Sylvain Coulon (photo titre)

Zimihttp://www.zimiontheloose.ch
Zimi est un boulimique de la moto et tout ce qui a 2 roues et un moteur doit passer un jour entre ses jambes. C'est également avant tout un aventurier passionné de long voyages dans des contrées reculées et si possible difficiles d'accès. L'aventure commence là ou les routes goudronnées s'arrêtent...

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,364FansLike
201FollowersFollow
2,530SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Publicité