Helly Bikereyes Fender 2.0, l’idéal toute l’année

Qui parmi vous n’a pas eu une fois le souci ? Ah oui, je parle d’être aveuglé par le soleil avec votre visière claire ou obligé de rouler avec la fumée ouverte parce que la nuit est tombée plus vite que prévu (traduisez, une fois de plus, vous avez roulé trop longtemps)

Dans les deux cas, la situation peut être délicate voir source d’accident.

Il y a bien des solutions : des casques avec un écran solaire interne ou externe mais tous n’en proposent pas ou changer de visière en fonction de la météo mais vous n’emportez que rarement une deuxième avec vous pour une balade (enfin je suppose).

Il y a aussi des visières photochromiques ou des écrans à poser sur votre visière et qui s’adaptent aux conditions lumineuses pour toujours avoir la teinte adéquate quand vous roulez.

Seulement, un essayeur a une vie compliquée, il doit tester plusieurs casques et tous ne sont pas livrés avec une visière en plus et on ne peut décemment pas investir pour chaque essai… Oui, oui je sais, on est à plaindre ! (oulà, je vais me faire des potes là)

Plus sérieusement, on a trouvé une autre solution et si porter des lunettes dans votre casque ne vous dérange pas, elle est peut-être une des meilleures options.

Helly Bikereyes Fender 2.0, l’idéal toute l’année

La marque allemande Helly propose des tas de lunettes, pour motards mais pas que et surtout avec des tas d’options qu’on ne voit pas forcément ailleurs : des verres adaptés à votre vue, des verres teintés ou polarisés, des montures high-flex et ce qui nous intéressait surtout, des verres photochromiques.

Les Fender 2.0 que nous avons reçues optent pour un look assez classique et discret mais c’est en les prenant en main et en les portant qu’on en apprécie la conception.

Les branches passent dans la plupart des casques modernes sans souci, intégral, jet ou modulable et une fois sur le nez, elles sont très proches du visage.

Ça a plus d’un avantage, on peut par exemple rouler avec un jet, sans visière et juste les lunettes ou avec un intégral visière ouverte en plein été et l’ajustement des Fender évite au vent de passer en dessous et de vous troubler la vue. Déjà là, je suis content, je peux profiter de l’air frais sans le risque de me prendre une mouche en plein dans l’œil. Mieux, Helbrecht, le fabricant annonce qu’elles résistent aussi à un impact de gravier mais là, je n’ai pas encore eu à le tester et je n’en ai pas trop envie non plus.

Helly Bikereyes Fender 2.0, l’idéal toute l’année

Le gros plus bien entendu, c’est la fonction photochromique des verres. Sans vraiment s’en rendre compte, ceux-ci foncent au soleil pour finalement ressembler à des lunettes de soleil classique et en avoir la fonction filtrante bien-sûr (protection UV400) . La protection contre le soleil varie de la catégorie 0 à 3 (soit de clair à foncé, le niveau 4 étant interdit pour les chauffeurs ou pilotes).

Je l’ai ainsi testé sur plusieurs casques comme un HJC R-PHA11, le Premier Trophy ou un jet comme le Mambo Evo (trois casques à découvrir sur le site) et j’en suis ravi. C’est vraiment ce que j’attendais de ces lunettes.

C’est sûr, que le look est un peu sage, j’aurais opté pour les Black Angel ou Speed Kings 2 (qui en plus ont des mousses à l’intérieur pour vraiment coller au visage) mais les Fender sont déjà très belles comme ça.

Helly Bikereyes Fender 2.0, l’idéal toute l’année

En plus, le packaging est surprenant : une coque en dure avec à l’intérieur une microfibre pour les laver mais aussi une pochette souple pour emporter en balade et quand même les protéger si vous les enlevez.

Il me reste à vous parler d’un point délicat, le prix ! 209.95 € pour ces Fender 2.0, ce n’est pas donné. Une visière fumée vous reviendrait forcément moins chère, enfin si vous n’avez qu’un seul casque.

Une visière photochromique est, elle, déjà plus chère … mais sera forcément limitée aussi à un modèle de casque.

Un investissement donc mais que vous pourrez utiliser quasiment toute l’année, à moto, en voiture ou à pied….

Le site Helly Bikereyes.

Helly Bikereyes Fender 2.0, l’idéal toute l’année

Sylvain R
Sylvain roule depuis qu'il en a l'âge, deux ou trois roues (voir même 4) et un moteur et il est parti pour un essai. Sportive, roadster, custom, trail ou autre, rien ne l'arrête. Sa maxime préférée : "Brûle la gomme, pas ton âme". Si vous le croisez, n'hésitez pas à le saluer, il ne mord pas... enfin normalement

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,364FansLike
202FollowersFollow
2,530SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Yamaha Tracer 900 GT, la même en mieux.

Lancée sur le marché en 2015 sous le nom de MT-09 Tracer, la Sauterelle surexcitée de la firme d’Iwata subit en 2018 une profonde...

Kymco Maxxer 300

Encore du boulot ! Kymco cartonne au hit-parade français alors qu'il commence seulement à s'implanter. Cette année, les Taiwanais agrandissent leur famille avec...
Publicité