Essai des plaquettes CL Brakes distribuées par Bihr

Il était temps de les remplacer !

En fait non, pas forcément mais c’est vrai que le freinage est un élément très important pour la sécurité à moto. Si les motos modernes sont équipées de plus en plus d’aides à la conduite dont forcément l’ABS, ce n’était pas le cas avant et la GSXF n’en possède aucune. C’est justement ce qui me permet de juger de la qualité de certains équipements, comme des plaquettes.

Essai des plaquettes CL Brakes distribuées par Bihr



En effet, si elles ne sont pas bonnes, je prends le risque de me mettre au tas au premier freinage vu que rien ne viendra compenser le manque d’efficacité de ce que j’ai monté.

Bihr qui distribue la marque CL Brakes nous a ainsi envoyé un jeu de plaquettes : deux packs pour l’avant et un pour l’arrière. Les RX3 Street pour le disque arrière et pour l’avant les XBK5 Supersport.
Faites d’ailleurs attention en commandant, vous avez un set pour le disque gauche et un pour le droit! Et on a bien essayé, impossible de monter un kit du mauvais côté.

Essai des plaquettes CL Brakes distribuées par Bihr
les anciennes plaquettes, les arrières étaient presque neuves (à droite) comparées à l’avant presque vides.

Point important : si vous ne savez pas à quoi ressemble la clé de 10, ou un tournevis, n’entamez pas le changement vous-mêmes. Et si un pote vous le propose, assurez-vous que vous ne soyez pas un cobaye. Ça serait vraiment trop con d’investir dans des plaquettes pour mal les monter.



Et quand on parle de les monter, on ne pense pas à juger remplacer les vieilles. On en profite pour nettoyer les disques, nettoyer les étriers, vérifier les pistons et leur mobilité… bref, on fait un vrai check-up. Ca prend plus de temps, mais quand c’est bien fait, on évite beaucoup de souci et on repart avec un freinage au top.

Essai des plaquettes CL Brakes distribuées par Bihr


Dans la pratique, c’est simple, on dévisse les étriers et on démonte les plaquettes. Après, il faut être consciencieux, démonter les clips sans les casser ou les perdre et tout remonter convenablement. Au passage, merci à Speed d’avoir monté ça avec brio et sérieux.

Revenons à nos plaquettes CL Brakes !
A l’arrière, nous avons des RX3, en métal fritté pour un freinage équivalent à l’origine.
A l’avant, les XBK5 sont plus sportives, typées route / circuit avec un coefficient de friction plus important tout en préservant le disque. Oui, rien ne sert d’avoir des plaquettes trop mordantes qui abimeraient les disques. Elles ont reçu un traitement céramique pour une utilisation plus intensive.

Pour illustrer les différences de friction, CL Brakes a un schéma qui parle de lui-même :

Essai des plaquettes CL Brakes distribuées par Bihr

Et après quelques mois, elles donnent quoi ?
Première chose à ne pas oublier : le rodage ! Comme les pneus, après un changement des plaquettes, on va roder les freins. Autrement dit, on ne tire pas comme un sauvage sur la poignée, on anticipe les freinages, on y va doucement et progressivement. Ceci vous évitera d’abîmer vos disques voir carrément de vous retrouver au sol.

Essai des plaquettes CL Brakes distribuées par Bihr

Sur les plaquettes arrière, on est en effet très proche de l’origine et je n’ai pas vraiment noté de différence. Un peu plus de mordant en cas d’urgence, toujours aussi dosable. A l’avant, je sens quand-même une belle différence. En tirant simplement sur la poignée de frein, le freinage est toujours aussi dosable, c’est rassurant sur la pluie ou quand il fait froid au matin. Mais là où on sent une nette amélioration, c’est quand on veut vraiment freiner plus fort. Le mordant est plus présent, plus franc surtout là où on roule plus vite, entre 60 et 120 km/h, on peut freiner sur des distances beaucoup plus courtes que les plaquettes d’origine tout en restant dosables. Mes sensations se confirment en regardant le graphique, les XBK5 freinent aussi bien que les plaquettes racing jusqu’à environ 110-120 km/h.
Evidemment, elles restent efficaces au-dessus des limites autorisées, autorisant les sorties sur circuit sans se montrer aussi efficaces que les C60 mais c’est toujours mieux que les origines.

Essai des plaquettes CL Brakes distribuées par Bihr

Pour la durée de vie, il faudra patienter, surtout qu’on vient de perdre deux mois de pilotage. Surtout pour l’arrière, les précédentes ont tenu 30.000 kms… c’est dire que la pédale n’est pas usée 😉

Côté budget, il faut compter entre quarante et cinquante d’euros pour les XBK5, par disque et de 30 à 40 € pour le set arrière, RX3. En tout, en fonction de la moto, moins de 150 € pour les plaquettes comme celles que j’ai testées. Il serait dommage de se priver !
A cela, il faut ajouter le montage et là, ça dépendra des tarifs de votre garage ou mécanicien.

Sylvain R
Sylvain roule depuis qu'il en a l'âge, deux ou trois roues (voir même 4) et un moteur et il est parti pour un essai. Sportive, roadster, custom, trail ou autre, rien ne l'arrête. Sa maxime préférée : "Brûle la gomme, pas ton âme". Si vous le croisez, n'hésitez pas à le saluer, il ne mord pas... enfin normalement

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,364FansLike
202FollowersFollow
2,530SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Publicité