Drift Ghost-S : La relève est assurée !

Sur le marché des caméras sportives, l’hégémonie de la GoPro est révolue depuis bien longtemps. De nombreux acteurs se sont empressés de s‘engouffrer dans ce nouveau marché, avec plus ou moins de succès suivant les modèles proposés. L’un des concurrents les plus sérieux du marché reste à ce jour les caméras Drift Innovation avec toute la déclinaison des Ghost que l’on connait. En aout 2013 nous vous avions présenté la Ghost HD (relire l’essai). Mais avec la sortie de la GoPro 3 il y a un an et la 4 il y a peu, Drift se devait de réagir et de proposer toujours plus performant également.   Alors, Ghost-S, réelle innovation ou simple mise à jour ? Drift Ghost-S : La relève est assurée ! Reconnaissable par leurs designs atypiques et leurs écrans LCD placés sur le côté, Drift n’a pas pris de risque avec cette Ghost-S et a continué sur sa lancée. Avec ses 10.5cm de long pour 3.3 centimètres de large et 5.2 centimètres de haut, elle adopte là un format très agréable pour une manipulation aisée des boutons poussoirs ou tout simplement pour filmer « caméra au poing » sans risquer de venir placer ses doigts devant l’objectif. Reste qu’avec ses 172 grammes, elle reste dans la moyenne des caméras de ce type sans particulièrement se démarquer de la concurrence La Ghost-S est étanche jusqu’à 3 mètres sans le moindre boitier de protection ! Elle marque là un bon point face aux concurrents. Pour ceux qui souhaitent l’emmener pour immortaliser leurs plongées, un boitier étanche spécial est disponible en supplément. Ce dernier vous permettra une plongée jusqu’à 60 mètres de profondeur. Cette caméra est dotée d’un écran LCD 2 pouces très résistant (Type Gorilla Glass). Ce dernier vous permettra de configurer vos prises de vues vidéos/photos ainsi que tous les paramètres qui s’y rapportent (focale, exposition, intervalles des captures photos, etc), mais également de lire vos exploits stockés sur la carte mémoire afin d’en vérifier le cadrage. Drift Ghost-S : La relève est assurée ! Coté lentille, cette dernière offre une option extrêmement intéressante. Suivant la manière dont vous aurez été amené à fixer la camera sur votre moto, vélo ou autre engin, il vous sera possible de faire tourner la tête de la camera comprenant la lentille, et uniquement cette partie, afin de ré-aligner cette dernière avec le plan que vous souhaitez filmer. Un vrai plus lorsque l’on se retrouve obligé de fixer la caméra de côté, faute de points d’attache bien placés. Coté spécifications techniques, cette dernière offre une vue « grand angle » avec un angle de capture de près de 160 degrés. En 1080p, vous aurez également la possibilité de switcher avec un angle plus restreint de 90 ou 127 degrés. Nouveauté par rapport à la Ghost-HD, la Ghost-S s’est vue équipée d’un nouveau capteur : le Sony CMOS BSI (Backside illumination – rétro éclairé)  permettant de monter à une définition de 12 millions de pixels, contre 11 millions précédemment et un processeur de traitement vidéo permettant en autre un plus grand nombre d’images à la seconde. Pour la fixation, deux solutions s’offre à vous. La première est d’utiliser le kit de fixation rapide fournit avec la camera. Drift Ghost-S : La relève est assurée ! La seconde est d’utiliser le pas de vis standard utilisé sur la majorité des trépieds de photographes, voir même des accessoires GoPro, pour ne pas les citer… Avez-vous remarqué cette grande roue à l’arrière du boitier ? Cette dernière, une fois dévissée, vous permettra d’enlever le capot étanche et d’accéder à la batterie, à une prise audio au format mini-jack, un lecteur de cartes micro SDXC et une sortie HDMI. A noter, le format SDXC vous permettra de monter une carte d’une capacité max de 128 Go. Quant à la batterie amovible longue durée, vous pouvez espérer tenir environ 3h30 en enregistrement Full HD 1080P à 30 images/sec, ce qui, dans la majorité des cas, sera plus que suffisant… Également fourni dans la boite d’origine, un second capot, non étanche celui-ci, mais vous permettant d’accéder à l’ensemble des connexions sans devoir à chaque fois le dévisser.

Comme pour toutes les caméras de ce type, la résolution des photos et vidéos influencent automatiquement le nombre d’images/sec que vous pourrez capturer, ainsi que la durée de vie de la batterie. Le tableau comparatif des modes disponibles :

Video Mode 1080p 960p 720p WVGA
Images/sec 25, 30, 50, 60 25, 30, 48, 50, 60 25, 30, 50, 60, 100, 120 25, 30, 50, 60, 100, 120, 200, 240
Angle de vue 90°, 127°, 160° 160° 160° 160°
Résolution 1920 x 1080  1280 x 960 1280 x 720  848 x 480
Format 16:9 4:3 16:9 16:9
Durée d’enregistrement 175 min (60 i/s) 186 min (60 i/s)  174 min (120 i/s)  170 min (240 i/s)

Sachant qu’en Europe, une vidéo standard est composée de 25 images secondes (Format PAL), nous vous laissons apprécier, via ce tableau récapitulatif, les ralentis que vous pourrez réaliser sans perdre en qualité. 60 images/sec en filmant en 1080p, soit un ralenti d’un peu plus de 2X, et jusqu’à 240 images/sec si vous êtes prêt à sacrifier la haute définition et passer en Wvga, soit quasiment 10X ! De belles performances pour de si petites caméras… A noter également la présence de modes « scènes » qui permettent de jouer sur la capacité de l’objectif à s’adapter à la lumière. Un mode Normal vous permettra de garder des couleurs plus naturelles. Un mode Vivid vous permettra de contraster bien plus vos scènes, et basse luminosité de pousser dans ses derniers retranchements la camera afin d’éliminer un maximum de bruit sur vos vidéos filmées en conditions sombres.   Coté photo, la Ghost-S n’est pas en reste non plus. Cette dernière pouvant shooter en rafale jusqu’à 10 images/sec le tout en 12 millions de pixels et jusqu’à 8 millions si déclenché en même temps que l’enregistrement d’une vidéo. Pour les amateurs de time laps, ces derniers seront ravis d’apprendre qu’un mode leur permettra de déclencher les prises de vue à intervalle régulier, réglable entre 0.5 secondes et 60 secondes. Petite astuce de photographe pour ceux d’entre vous qui souhaitent s’amuser à réaliser des time lapse facilement…collez simplement votre camera sur un simple minuteur de cuisine (ceux que l’on remonte manuellement ! 🙂 ) et activez le mode sur la camera. Le tout placé dans un chouette environnement…attendez plusieurs minutes/heures suivant vos réglages et le tour est joué !   Que réservent l’interface et les menus ? Comme pour toutes les caméras de ce type, la miniaturisation n’a pas que du bon quand il s’agit de naviguer dans les menus. Néanmoins là encore, la Drift nous a agréablement surpris. La prise en main est instantanée et les menus bien organisés. Certes il faut parfois deux ou trois écrans intermédiaires pour arriver à l’option souhaitée, mais il est rare que l’on doive s’y rendre non-stop. Et si cela s’avérait tout de même nécessaire, Drift a pensé à vous. Vous avez la possibilité d’enregistrer 3 profils comprenant les paramètres de votre choix, chargeables à tout moment. Un petit plus qui, pour ceux qui sont très pointilleux sur les réglages n’en sera que plus apprécié. Pour naviguer dans les menus et déclencher l’enregistrement d’une vidéo, les 4 boutons caoutchoutés jouent parfaitement leurs rôles. Seule petite déception, la sensation d’enfoncement des boutons n’étant pas très marquée, il nous est arrivé quelque fois de ne pas avoir déclenché l’enregistrement d’une vidéo et de ne s’en rendre compte que lorsque nous pensions l’arrêter… et ce malgré un bip émis, mais pas toujours audible suivant l’ambiance sonore du lieu où vous vous trouvez. Réflexe adopté rapidement par la suite pour éviter ce type de mésaventure, …le fameux « selfie video » où on se retrouve à pointer la camera vers soi pour s’assurer que le bouton d’enregistrement clignote bien. Déjà présent sur la Ghost HD, l’option « wifi » vous permettra de générer, tel un routeur, un réseau wifi dédié sur lequel vous pourrez venir connecter votre smartphone ou tablette. Mais pourquoi faire ? Et bien presque tout ce que vous pouvez faire sur l’écran LCD 2pouces ! Via l’intermédiaire d’une application dédiée, préalablement installée sur votre Android ou iOs (disponible ici ), il vous sera possible de lire les enregistrements présents sur la camera, d’avoir un retour d’image « live » de cette dernière, de déclencher et arrêter à distance vos enregistrements, etc. A noter que la portée moyenne de cette connexion reste assez faible. En moyenne 15 mètres sans obstacle entre la caméra et le smartphone.   Coté accessoires fournis d’origine, Drift s’aligne sur ses concurrents directs en proposant un package très complet. Votre caméra vous sera livrée avec une télécommande à fixer au poignet permettant de lancer ou stopper les enregistrements, des ventouses de fixation (plate ou courbe pour casque), un câble USB, et un adaptateur jack 3.5 (male/femelle)

Drift Ghost-S : La relève est assurée !
Le contenu du pack d’origine

La télécommande est équipée de LED vous permettant de savoir, sans avoir à regarder votre camera, le mode dans lequel vous vous trouvez, et si un enregistrement est en cours.

Drift Ghost-S : La relève est assurée !
Les modes disponibles (camera et télécommande)

Que vaut la Ghost-S à l’utilisation ? Nous avons eu l’occasion de la tester dans différentes conditions. Quad, paramoteur, embarquée sur un drone, en balade pédestre, … Nous vous avons compilé quelques séquences afin que vous puissiez en juger par vous-même. Il s’agit là de séquences non retouchées, non stabilisée et avec le son d’origine. A noter que pour la première séquence, nous avons volontairement comparé la capture de la Ghost face à sa concurrente la plus directe, la GoPro afin de tester sa réaction face au soleil, ainsi qu’avec pas mal de vibrations. Deux constations ressortent de cette séquence. La Ghost respecte beaucoup plus les couleurs « réelles ». La GoPro ayant la fâcheuse tendance à passer les couleurs dans des tonalités plus chaudes, dans des conditions de soleil couchant. Seconde constatation effectuée durant tout notre test. La Ghost comme la GoPro se débrouillent très bien avec des vidéos prises « face au soleil ». Néanmoins, là encore, la GoPro semble créer plus de « lens flare » que la Ghost. Rien de gênant pour autant. Globalement, la Ghost-S nous propose une image propre et net, plus net encore que la Ghost HD, nouveau capteur oblige. Il reste toutefois quelques artéfacts ou « imprécisions », comme sur beaucoup de cameras de ce type, sur des éléments plus fins demandant plus de précision comme par exemple des suspentes des voiles ou des fines branches.     D’un point de vue général, Drift semble avoir rempli haut la main son cahier des charges : avoir une vraie concurrente à la GoPro, avec une qualité d’image à la hauteur de nos attentes et à un prix raisonnable tout en proposant un maximum d’accessoires. Elle vient se positionner comme le haut de gamme de la marque Drift, sans pour autant reléguer au placard sa petite sœur, la Ghost HD. Cette dernière se positionnant tout de même à une petite centaine d’euro en moins que la version S de la Ghost reste, elle aussi, très intéressante.   Quelques photos réalisées avec la Ghost-S

Envie d’en savoir plus sur les prix et les versions disponibles ? A l’occasion de ce test, notre fournisseur et importateur officiel Drift a réservé une surprise aux lecteurs d’Objectif-moto. Lors de votre commande d’une Drift Ghost-S OU Ghost HD via le site Adren.eu, précisez le code « Objectif-moto » dans les commentaires pour profiter d’une remise supplémentaires de 20€. Ce dernier proposant des packages « spéciaux », avec accessoires et autres, n’hésitez pas à aller et y jeter un œil. Accessoires supplémentaires utilisés lors de notre test Le plus difficile dans l’utilisation de ces caméras reste toujours et encore la fixation, trouver l’angle de vue qui nous donnera satisfaction, sans risquer d’endommager la camera, de se détacher ou de nous gêner dans les mouvements. Pour cela, deux accessoires conseillés par Kris de la boutique Adren se sont montrés très intéressants. Le premier, qui n’a rien d’innovant mais qui convient parfaitement pour des sports comme le paramoteur/parapente, la course à pied ou tout autre sport sans casque obligatoire, est « la fixation de tête ». (Disponible ici)

Drift Ghost-S : La relève est assurée !
Fixation de tête

La seconde qui s’est avérée extrêmement pratique dans la majorité des cas, est cette fixation mécanique. Via une vis qui vient prendre en étau le tube ou tout autre élément sur lequel on vient la placer, cette attache permet de fixer la camera de manière extrêmement simple tout en orientant celle-ci très facilement. Un Must have, que cela soit pour la drift Ghost comme pour la GoPro d’ailleurs ! (Disponible ici)

Importateur officiel DRIFT : www.adren.eu    

Geoffroyhttp://www.Objectif-moto.Com
Motard et SimRacer passionné, j’aime partager avec vous mes découvertes au travers d’Objectif-moto et Objectif-Racing!

Articles similaires

Commentaires

  1. Qu’en est-il de la qualité du son ? Car autant le coté vidéo est séduisant (et probablement plus performant que chez GoPro), autant le son des Drift précédentes était à tous points de vue exécrable. J’ai eu l’occasion de tester et il n’y avait guère que les caméras chinoises premier prix pour faire pire…

    • En effet c’est toujours un point délicat sur ce genre de caméra. L’endroit où on la place est déterminant pour le son.
      On oublie le test en drone ou paramoteur où de tout façon le son est juste un tas de « grrrr » , que cela soit sur Drift ou Gopro, vu le bruit généré par les machines… 🙂
      Pour les autres tests, motorisés ou a pied, j’ai été plutôt agréablement surpris. Un son assez clair, avec une bonne capacité de capture aux alentours.
      Autre avantage sur des séquences en eau, c’est que comme il n’y a pas de caisson étanche à mettre sur la Drift (si on reste raisonnable sur la profondeur), on a un son beaucoup plus agréable et non étouffé comme sur une GoPro avec boitier. Logique me direz vous…

      Pour le reste, je pense que cela s’équivaut avec les autres caméras haut de gamme du marché.
      L’autre solution pour avoir un super son est de le déporter via un micro filaire à l’abris du vent par exemple (en voiture on colle la camera sur le pare choc, et le micro derrière, ainsi on capte tout sauf le vent…). A adapter aux situations en gros mais il faut s’équiper… 🙂

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,402FansLike
200FollowersFollow
2,230SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Publicité