Deux Suisses dans la course du Dakar 2016

A peine arrivés à Buenos Aires, les deux pilotes suisses Damien Udry (98) et Nicolas Monnin (135) abordent les vérifications techniques et administratives prévues ces 31 décembre et 1er janvier. Après la cérémonie officielle de départ du 2 janvier, la course sera véritablement lancée le 3 janvier, pour sa première étape en direction de Villa Carlos Paz, puis Termas de Rio Hondo. Cap ensuite sur la Bolivie et Uyuni, où les concurrents découvriront trois jours de course en haute altitude. Le programme du rallye-raid le plus célèbre au monde se déroulera en 13 étapes réparties sur 14 jours, avec plus de 9’000 km au compteur entre l’Argentine et la Bolivie, un sacré challenge pour tous les participants !

 

Deux Suisses dans la course du Dakar 2016

Il y a un an, à moins de 30 ans, Damien Udry prenait le départ du Dakar avec une étonnante mission, celle de finir le rallye que vingt ans plus tôt son père Joël avait dû abandonner à l’avant-veille de l’arrivée, suite à un grave accident. Finalement classé 58e au général, le pilote genevois ne cache pas ces ambitions pour cette nouvelle édition durant laquelle il visera la performance en plus, persuadé qu’il peut faire au moins tout aussi bien que son meilleur résultat du 36e rang lors d’une spéciale, l’an dernier !

Deux Suisses dans la course du Dakar 2016

Damien Udry vient juste de retrouver les autres pilotes du team et profite du temps qui lui est encore imparti pour se consacrer aux derniers préparatifs, tant au niveau psychologique que matériel. Sa moto est prête, le kit décor est posé, il ne reste plus qu’à la démarrer, prêt à relever une nouvelle fois ce défi sportif, avec pour objectif de terminer dans le top 30 !

 

Le Jurassien Nicolas Monnin est surnommé  « Sumo » et pour cause ! Cet ancien très bon judoka a un palmarès sportif comprenant une 3e place dans le championnat d’Europe de sumo, art grâce auquel il a eu l’honneur de participer à deux reprises à des Mondiaux au Japon. En matière de rallye, il a déjà participé et terminé avec succès le Merzouga Rally au Maroc en 2014 et 2015 puis le Sardegna Rally Race en Italie, en 2015.

A 47 ans, il dit avoir toujours été passionné pour le Dakar car la vitesse, le risque, la solitude, la nature, tout ceci lui correspond vraiment. Son but est surtout de finir son premier Dakar et tant mieux si la performance sera aussi au rendez-vous, car il faut savoir qu’un Dakar c’est 50% d’abandons, tant cette course peut présenter son lot de difficultés. Pour lui, les clefs du succès seront de trouver un bon rythme et de s’y tenir pour éviter les arrivées trop tardives et tout faire pour parvenir au classement final sans encombre.

Deux Suisses dans la course du Dakar 2016

Les deux pilotes suisses du Nomade Racing Team rouleront sur une KTM 450 Rally Replica, moto idéale pour ce type de défis puisqu’elle a été développée pour et autour du Dakar. Cette machine développe une puissance de plus de 60 ch pour une vitesse de pointe de 180 km/h.

A très vite pour la suite de leurs aventures.

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,364FansLike
201FollowersFollow
2,530SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Publicité