A Portimao, en première manche du championnat d’Europe Moto2, Adrien Pittet (34), entre dans le Top 10 et s’impose comme leader suisse au 11e rang du classement général provisoire, avec 8 points !

Adrien Pittet, 15e en première course, avec quelques frayeurs à la clé, évite de justesse la chute. D’abord parti 19e sur la grille , il remonte au 13e rang, déjà dans le premier tour mais au cinquième virage, un freinage trop fort soulève l’arrière de sa moto qui part en travers ; il récupère de justesse, passant par le bac, mais perd de précieux rangs. Ayant bien travaillé sur sa stratégie de course, à la deuxième course, il fait une belle entrée dans le Top 10, au 9e rang ! Cette course est stoppée net prématurément, la pluie s’étant invitée sur la piste.

Il dit :« Je suis content d’avoir réalisé d’excellents départs de courses ! J’avais la pression car j’étais partagé entre le fait de devoir apprendre la moto et à la fois de vouloir remplir mon objectif d’être le meilleur pilote suisse. Alors je suis très content car aujourd’hui j’ai rempli doublement mon objectif, en finissant en plus dans le top 10 ! Je remercie les mécaniciens pour tout le travail effectué pour la remise en état de ma moto après ma chute de la semaine dernière. Grâce à eux et à leurs compétences, j’ai pu participer à ces deux courses à Portimao ».

Stéphane Frossard trouve un bon feeling sur sa moto, après une transition un peu compliquée, passant d’un championnat à un autre, avec des motos si différentes. Une chute perturbe ses plans, le voilà contraint à une demi-qualification car le matériel ne peut être réparé à temps pour repartir. Il se qualifié 11e sur la grille avec le bon potentiel pour entrer dans le top 10 ! 17e à la 1e course, il finit la deuxième au 14e rang, totalisant 2 points pour un 18e rang au classement général provisoire.

 

 

Il confie: « Durant les courses, je n’avais pas de grip à l’arrière et ne pouvais rouler comme je voulais. Avec les mécanos, on a regardé ensemble pour tenter de trouver une solution pour la seconde course mais on n’a pas réussi, parce que le problème a récidivé. Pourtant tout allait bien hier. Contrarié par ce résultat, je veux oublier cet épisode et me concentrer sur ma préparation pour la prochaine course.»

 

Alexandre Soguel termine ses deux courses dans la douleur, au 32e et 27e rang. Soupçonnant probablement un syndrome des loges, évoluer sur la piste lui est particulièrement pénible. Il témoigne : « Au bout du cinquième tour j’ai commencé à avoir très mal dans mes bras alors que j’avais déjà devancé huit pilotes durant les deux premiers tours et, avec ces douleurs intenses, je n’arrivais plus à freiner ni embrayer correctement. Malgré tout, j’ai continué ma course jusqu’au bout. Dans les premiers tours, sans douleur, je m’étais bien amélioré, donc je suis assez content pour cela et je sais que j’aurai pu me battre pour un meilleur résultat entre le 19e et 25e rang.»

L’équipe technique du Swiss Junior Team Moto2 a pour mission de finaliser l’adaptation de la moto à sa stature, l’aidant ainsi à trouver un bon feeling pour se battre en vue de faire des points.

Christian Perritaz, manager du Swiss Junior Team Moto2, tire un bilan très positifs de ces premiers résultats en courses ! Il ne s’attendait pas à pareille surprise en début de championnat ! Pour lui, les pilotes ont vraiment bien géré la course en suivant bien les recommandations données !

Très satisfait, il dit : « Avec le niveau atteint pour cette première course, il est fantastique de constater une entrée dans le top 10 ! Alors qu’on s’était fixé dans une tranche de 20e à 30e, ils se sont déjà situés entre le 15e et 20e rang ! C’est donc le top,  vu le manque d’expérience acquis à ce jour sur ces nouvelles motos ! »

Il ajoute:« la mise en place de la nouvelle structure a été difficile, avec une charge de travail énorme. En à peine trois mois, tout le travail de six à huit mois, a été réalisé, grâce à des personnes très compétentes, donnant de très précieux coups de mains en mettant en avant toutes leurs qualités et expériences professionnelles déjà acquises dans les teams du niveau GP et plus. Monter une telle structure professionnelle en si peu de temps aurait été quasi impossible à faire, sans ces précieux apports. »

Les pilotes remercient leur team, leurs sponsors, et tous ceux qui les suivent durant ce Championnat d’Europe Moto2. Ils ont maintenant un bon mois devant eux pour s’entraîner en roulages et affiner feeling et stratégies de pilotages sur ces motos récemment prises en mains. Rendez-vous à Barcelona, sur le circuit de Catalunya, le 21 juin !

lien du Swiss Junior Team Moto2: https://www.facebook.com/sjtmoto2

 

 

 

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,418FansLike
200FollowersFollow
2,230SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Au bonheur des navetteurs 3

Nous avons déjà proposé des itinéraires alternatifs aux navetteurs partant de Charleroi, Mons et Namur; voyons cette fois comment retrouver un certain...

Kawasaki Z1000SX 2014

S’il est une catégorie où les nouveaux modèles se font de plus en plus rares, c’est bien celle des « GT sportives ». Est-ce parce que...
Publicité