Bruno a des idées…

Voici les suggestions de Bruno pour un mieux-être motocycliste. A méditer et à transmettre!

 

Pour me situer, je roule depuis 41 ans sur 3 continents, j’ai un permis (et roulé) camion, voiture, moto, en plus d’une licence de pilote privé et un permis de navigation pour navires jusque 38 m, cela ne fait pas de moi un excellent conducteur, mais quelqu’un qui s’est déplacé sur tous types de véhicules et qui a une vue globale au fil des ans.

1°) la Rondpointmania :

Bon nombre d’automobilistes se « jettent » à présent dans les ronds-points. Avec comme conséquence la création d’un nouveau jeu national : Le « Soufflage de la priorité de droite ». Plus d’une fois par semaine sur mon parcours quotidien, j’ai un automobiliste qui ma fauche la priorité ou qui me klaxonne dans un RP, moi étant à sa droite et déjà engagé, lui à ma gauche et entrant dedans en forçant le passage… Il serait peut-être pertinent de redéfinir les priorités de droite, même dans les ronds-points !

 

2°) Mobilité sur les grands axes :

Il n’y a pas photo, nous allons de plus en plus vers des gens qui, individuellement ou en duo, se rendront à la capitale en moto/scooter, dégoûtés par les problèmes de circulation. Tout se met en place pour : les machines plus étroites et légères, les équipements bien plus résistants et étanches à prix abordables, les pneus toutes saisons voire « hiver » pour certaines machines. Mais il ne faut pas compter sur nos bricopolitiques pour anticiper. A nous de leur dire gentiment ce qu’ils doivent prévoir et faire ! Comme je prends Roosevelt/Louise tous les jours, je vois les automobilistes déstabilisés par l’absence de marquage au sol, soit après travaux, soit par effacement. Or visuellement, nous avons besoin de repères pour circuler, c’est bête mais scientifique. Un conducteur sans repères est comme un cheval fou. Pourquoi ne pas créer une bande peinte au sol, pour « deux roues motorisés », en plus ou en débordement de la bande cyclistes ? Une fois les automobilistes et autres utilisateurs « balisés », la fluidité du trafic ne s’en porterait que mieux ! Cela se fait déjà en Espagne depuis longtemps, pour certaines périodes de l’année, ou les bandes de circulations sont amenées de 2 à 3, par un marquage alternatif d’une autre couleur. Il y a assez de place pour créer une bande peinte de 90 cm à 1 mètre, permettant de laisser passer la plus part des machines sans valise latérales…. ou agrandir légèrement la bande cyclistes pour y laisser passer tout le monde. Il faut juste un peu d’éducation de chacun pour que tout le monde trouve sa place dans le Sas, tout le monde pourra passer et personne ne sera mis en danger. Une bande spécifique « moto » peinte au sol serait aussi bienvenue dans les tunnels, autres lieux d’engorgement célèbres de la Capitale.

 

3°) Dans le même ordre d’idée, pouvoir emprunter la BAU sans risque de se voir verbaliser serait vraiment un plus. Le but n’est pas de rouler plus vite, mais de rouler plus décontracté en évitant les files. Un motard stressé est un danger, pour lui-même et pour les autres. Slalomer entre les voitures est particulièrement stressant en période de mauvais temps ,et emprunter la bande d’arrêt d’urgence comme les bus et les taxis, serait un plus pour les motards navetteurs, de façon à pouvoir décompresser sur quelques kilomètres.  L’objection que la moto entraverait le passage des véhicules d’intervention ne tient pas. il est facile de pousser sa moto contre le rail ou dans l’herbe à certains endroits, elle sera d’ailleurs plus en sécurité que sur la BAU.

 

4°) Cela fait presque 50 ans que les feux de circulation sont synchronisés à Cologne, avec affichage de la vitesse pour avoir le feu suivant au vert, et que les américains ont le droit au « rolling stop » pour dégager un carrefour. pourquoi nos politiques voyageurs n’ont-ils pas pris idée là-dessus ? Seules les rues Belliard et Loi sont +/- synchrones. Techniquement, c’est pourtant facile de synchroniser toutes les artères de la ville.

 

5°) Parkings : Les gens qui pensent mobilité pensent vélo, ils ne pensent jamais moto. (personne ne pense à la moto, d’ailleurs, tout le monde veut réduire les voitures et augmenter le nombre de vélos, mais curieusement personne ne pense aux motards). Les parkings motos sont inexistants et c’est donc la débrouille (bien) tolérée par nos pandores. Il serait bien de prévoir des parkings dignes de ce nom, suffisamment larges pour permettre à une grosse cylindrée de se mettre entre deux arceaux, sans risque  de chute, mais avec possibilité d’attacher sa moto. Ce serait un autre moyen pour inciter les motards à venir à la capitale, sans risque de se voir chouraver sa meule… par contre, il faudrait inculquer à certains le simple fait de dire « merci » d’une manière ou une autre aux automobilistes, camionneurs, chauffeurs de bus, qui s’écartent pour nous.

Moi j’ai résolu en partie la chose par un gilet fluo qui dit merci et présente un pouce levé…

Les motards et scootéristes sont l’avenir de notre capitale engorgée… Il faut faire passer le message jusqu’à ce qu’il soit ancré dans la tête de nos « décideurs »…

Comme disait Reggiani : Il suffirait de presque rien…

 

Bruno VANDECAPELLE

Rude42
Je suis motard et rien de ce qui est motard ne m'est étranger.

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,415FansLike
201FollowersFollow
2,230SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Publicité