Bastien Chesaux 2ème au classement général à  Monza !

Les weekends de course à Monza sont toujours particuliers, ce circuit se différencie entre autre par ses longues lignes droites mais aussi par sa situation géographique. L’Autodromo Nazionale di Monza est situé dans un parc naturel de 800 hectares au nord de Milan, de quoi donner un nouveau souffle à nos moteurs !

Quelle météo au réveil le vendredi matin ! Une pluie constante rythme la première séance d’essai libre, accompagnée heureusement par des températures normales. Rien à signaler, on est prêt pour les chronos.
Les gouttes doublent d’intensité pour les premiers qualifs, c’est donc sur une piste détrempée que les choses sérieuses commencent. Même si on savait pertinemment que le soleil serait des nôtres le lendemain, j’ai « pushé » pour au final rouler plus vite qu’en 2012 avec des conditions similaires. 8ème place provisoire.
Comme prévu, le soleil est avec nous samedi. 30 minutes, soit environ 15 tours pour réaliser le meilleur chrono possible. Sur un circuit ordinaire, le chrono reflète majoritairement le pilotage mais à Monza, un gros travail tactique doit être fait car la quasi totalité des tours rapides se font à l’aide d’une, deux ou trois aspirations.

Bastien Chesaux 2ème au classement général à  Monza !

Je pars en paquet pour les premières 15 minutes, pas très efficace vu que je ne suis que 14ème. Ensuite, les mécanos me mettent un pneu arrière neuf, je repars dans un bon groupe. Une nette amélioration est remarquée au bout de mes 3 premières partielles, grâce notamment à deux aspirations. Hélas, je me fais gêner dans la dernière courbe et je perds de précieux km/h. Zut, sans ce petit « imprévu » notre tactique aurait cartonné. Déçu, je suis crédité du 10e temps.
La course est prévue pour 18h. A 17h58, aussi improbable que ça puisse paraître, le ciel bleu laisse place en une fraction de seconde à un épais nuage noir chargé d’eau. Des flaques prennent place sur la piste, les organisateurs estiment trop dangereux de partir tout de suite, ils décident donc de retarder le départ.
Tout le monde se bouscule sur le pitlane pour passer les pneus pluie. Après de longues minutes d’attente et de concentration, je réalise un bon début de course. Après 3 tours, je suis 5ème. Ensuite, je me fais surprendre par la pluie qui s’intensifie. En voyant le leader me dépasser et directement partir à la faute, je décide de calmer le jeu pour ne pas tomber. Je finis 8ème sous le drapeau à damiers avec de précieux points.
Au final, je récupère 1 point sur le leader, ce qui me place idéalement en 2ème position pour la course au titre. En 2012, Monza avait été mon seul podium, cette année c’est l’inverse ! De bonne augure pour la suite !

Rendez-vous les 7 et 8 juin prochains à Portimao !

Bastien #8

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,371FansLike
202FollowersFollow
2,530SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Publicité