Baker, le vainqueur du Daytona à  nouveau sur sa Yamaha 250

Baker, le vainqueur du Daytona à  nouveau sur sa Yamaha 250
S’il existait encore un doute sur le fait que Steve Baker était capable de battre Kenny Roberts, alors il l’a résolument levé en mars 1977. Baker remportait la victoire du Daytona 100 pour les machines 250cc après l’abandon de Roberts. Le lendemain, il gagnait également le Daytona 200, devant Roberts. Plus tard dans la même année, le pilote Yamaha devenait le premier pilote américain à remporter le titre du championnat de vitesse et ceci grâce à son titre mondial F750.
Baker, le vainqueur du Daytona à  nouveau sur sa Yamaha 250 Baker, le vainqueur du Daytona à  nouveau sur sa Yamaha 250Lors des Biker’Classics, Baker ne roulera pas uniquement avec la OW31 mais il montera également sur une Yamaha OW17 entièrement restaurée. Baker a de bons souvenirs sur cette machine, actuellement propriété du patron d’YCRT, Ferry Brouwer. « Le Daytona 100 était plus qu’un avant-programme pour les 200 Miles car il y avait également des pilotes de Grand Prix au départ, nous explique Baker, qui en plus de Roberts devait également se battre contre le champion du monde en 250cc Walter Villa et Franco Uncini sur leurs Harley Davidson d’usine, le pilote Kawasaki Gregg Hansford et Takazumi Katayama. Le Japonais finissait deuxième à presque une demi minute derrière Baker. « Je n’aurais jamais penser pouvoir gagner, nous dit Baker. « Kenny dominait la course mais tout d’un coup sa machine ralentissait. En le dépassant la seule chose que je pensais c’était à la victoire. C’était très spécial pour nous car nous avions monté la machine seulement quelques jours avant la course dans le garage des gens de Dunlop. Quoique à l’époque je roulais en Goodyear ! »Grâce à Kel Carruthers, le soutien technique de Roberts, Baker avait obtenu un châssis Rob North très bas. Les pièces d’usine Yamaha transformaient la OW17 en rouge et noir au numéro 32 en une machine extraordinaire. « Une roquette, rigole Baker. « J’ai toujours aimé rouler en 250. Ce qui est remarquable c’est que c’est à cause des motos de démo des Classics que je me suis rendu compte que rouler en 500 ou en 750 est vachement plus difficile. Avec une 250 on peut vraiment aller très vite. »Baker, qui a actuellement 58 ans, le démontrera les 2 et 3 juillet sur le circuit de Francorchamps.

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,364FansLike
201FollowersFollow
2,530SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Yamaha Tracer 900 GT, la même en mieux.

Lancée sur le marché en 2015 sous le nom de MT-09 Tracer, la Sauterelle surexcitée de la firme d’Iwata subit en 2018 une profonde...

Kymco Maxxer 300

Encore du boulot ! Kymco cartonne au hit-parade français alors qu'il commence seulement à s'implanter. Cette année, les Taiwanais agrandissent leur famille avec...
Publicité