Avertisseurs de radar communicants : Wikango Max Vs Coyote V2 Rider

Présentation des protagonistes
Avertisseurs de radar communicants : Wikango Max Vs Coyote V2 RiderIl y a peu, nous vous présentions le Wikango One, un avertisseur de radar communicant. A peine quelques mois plus tard, nous organisons cette fois une confrontation entre leur nouveau produit, le Max et son plus féroce concurrent le célèbre Coyote V2. Comme pour un vrai match de boxe, je vous présente à ma gauche le Wikango Max qui s’oppose à ma gauche au Coyote mini V2 Rider : bo&icirc.te colorée pour le Max et deux bo&icirc.tes plus sobres et plus classe pour le V2.Avertisseurs de radar communicants : Wikango Max Vs Coyote V2 RiderPourquoi deux ? Coyote nous a fourni le kit rider pour tester comme il se doit l’appareil sur notre moto, celui-ci se compose d’une housse à fixer par velcro au bras ou au guidon (rappelons celui du Wikango One uniquement pour le bras), de sa surhousse pour forte pluie et de deux oreillettes ultraplates à fixer par velcro dans votre casque et à brancher sur la prise USB. (Pas de Bluetooth, uniquement par fil)Wikango ne propose pas de kit moto pour le Max, il faudra donc tester avec un autre équipement.Avertisseurs de radar communicants : Wikango Max Vs Coyote V2 Rider

Avertisseurs de radar communicants : Wikango Max Vs Coyote V2 Rider

Une fois les boîtes déballées, le contenu est sensiblement identique : l’appareil en lui-même, le câble allume-cigare (séparable en USB chez Coyote, pratique pour le recharger sur son pc), un aimant pour le placer sur le tableau de bord, le petit manuel et une carte à ne pas perdre si vous devez activer un abonnement. Le Coyote peut aussi se séparer de son support qui peut ainsi rester fixé au pare-brise ou au tableau de bord.Dans la présentation vidéo et les photos, voyez vous-même les différences de design et d’ergonomie entre les deux appareils.Pour résumer : le Max a un écran plus grand et plus lumineux, le joystick comme sur le One mais cette fois secondé par deux touches sur le dessus (ce qui les rend inutilisables dans une housse pour moto).Le V2 a lui aussi un écran couleur mais plus petit et bien plus sombre même pour les alertes, il se contente lui de 3 boutons en façade, multifonctions et les menus ne sont accessibles qu’à l’arrêt (point important pour la sécurité). Ces touches restent donc accessibles dans la housse mais se montrent plutôt petites pour être utilisées avec des gants.Tous deux ont comme seule connectique une fiche usb. En présentation statique, avantage au Max pour son écran plus flashy même si on constate déjà qu’il se montrera moins pratique que le V2 pour être utilisé en moto, surtout grâce aux touches avant. (Pas forcément le cas en voiture.)

Avertisseurs de radar communicants : Wikango Max Vs Coyote V2 Rider

Le test tant attendu sur la route
Avouons que le look et le packaging nous importent nettement moins que leur fonctionnement sur la route. Pour les filmer l’un à côté de l’autre, nous les avons emporté en voiture . impossible en effet de les mettre à deux sur le même guidon et de filmer en même temps leurs réactions.Avertisseurs de radar communicants : Wikango Max Vs Coyote V2 RiderAu démarrage, le Wikango est le premier à trouver les satellites et le réseau gprs (nécessaire pour la communauté et les mises à jour), le Coyote est bien plus lent, prenant parfois jusqu’à 3 minutes avant de capter le signal GPS et allant même parfois jusqu’à s’éteindre faute de réception. Les pressés n’apprécieront pas de devoir attendre.Le test a été fait plusieurs fois, sur plusieurs jours, à chaud (appareil utilisé juste quelques minutes avant extinction) et à froid (après un arrêt de plusieurs heures ou jours), avec une batterie chargée ou entamée et à chaque essai dans une même voiture. Conclusion : le Max est à chaque fois le plus rapide, parfois de peu.Une fois les signaux acquis et les mises à jour effectuées, chaque appareil nous donne des écrans différents que nous soyons sur des grands axes reconnus où vous aurez l’information du nombre d’utilisateurs sur la même route ou que nous roulions sur le réseau secondaire où ils afficheront le nombre d’équipiers présents dans une zone. Le V2 donne juste les quantités, le Max vous les positionne autour de vous sur les 4 points cardinaux. Le Max propose aussi un mode  » Ring ou périphérique « , pas encore effectif en Belgique et dont l’intérêt immédiat nous échappe.Avertisseurs de radar communicants : Wikango Max Vs Coyote V2 Rider Avertisseurs de radar communicants : Wikango Max Vs Coyote V2 Rider

Une fois en route, contrairement à l’acquisition des satellites, c’est le Coyote qui marques des points : un affichage permanent de la vitesse autorisée et une information visuelle si vous la dépassez (et ce sans présence signalée de radar) et surtout une rapidité supérieure : le Max met selon nous trop de temps à remarquer que vous avez quitté une autoroute alors que le V2 change presque tout de suite la dénomination. Espérons que ce ne soit que l’affichage et que si un radar était présent sur la route que vous utilisez en sortie d’un grand axe il vous sera signalé. (Pas eu l’occasion d’en trouver un pour vérifier.)En voiture, l’écran du Max reste plus lumineux et visuel.AleeeertesPassons au plus important : serez-vous avertis des dangers ?Avertisseurs de radar communicants : Wikango Max Vs Coyote V2 Rider Avertisseurs de radar communicants : Wikango Max Vs Coyote V2 Rider

Côté radars fixes, nos deux compagnons de route remplissent leur office sans souci, nous alertant comme paramétré largement à temps et de façon visuelle, sonore, voire parlée en français (non pas en belge, vous aurez droit au soixante-dix).Les zones à risques peuvent aussi être signalées et réglées selon la fréquence des alertes. Etrangement notre V2 est resté silencieux à l’approche de plusieurs d’entre elles et ce même en lui demandant de signaler toutes les zones. Les risques de contrôle y étaient pourtant réels, donnant raison au Max, car ces lieux sont fort appréciés et fréquentés par les forces de l’ordre. A moins que nous ne roulions vraiment pas assez vite et que le V2 ne nous informe donc pas.Les radars mobiles sont signalés par les autres utilisateurs et là, bien obligé de constater qu’à 75 – 80 % du temps, le Coyote affiche un nombre plus important sur autoroute mais aussi en mode  » zone  » affichant parfois 50 utilisateurs quand le Max en a 15 dans le même rayon, chiffres impossibles à vérifier, il faudra se fier à la bonne foi de nos appareils.Et si tous ne participent pas en prévenant les autres, il y a toutefois un risque moindre avec 30 utilisateurs que 10 sur une même zone… question de chance diront certains, même si le Max compense un peu par les zones à risques plus présentes.

Lequel choisir ?
Choix difficile étant donné que chacun présente des avantages et des inconvénients, peut-être en dressant un tableau des + et des – mais la donne est encore différente si on ajoute le critère  » adapté à la moto « , là aucun ne pourra apporter entière satisfaction.

Wikango Max Coyote V2 Rider
+ +
Démarrage rapide
écran lumineux et visuel
touches accès au dessus (en voiture)
zones à risques plus nombreuses
Changements de route rapides
vitesse autorisée et dépassement toujours affichés
touche en façade pour la moto
plus d’utilisateurs affichés (du moins en Hainaut, Brabant Wallon et Bruxelles)
Kit rider pour la moto
Moins réactif aux changements de routes
touches supérieures et joystick inutiles sous la housse moto
nombre d’utilisateurs affichés inférieurs et parfois vraiment peu nombreuxPas de kit moto
Temps au démarrage et parfois extinction non demandée
écran plus petit et moins visible
touches petites pour des gants

 

Peut-être que le budget viendra faire pencher votre avis :

Wikango Max Coyote V2 Rider
Achat : 99.95 €
+ abonnement 12 mois : 96 € si payé en 12x
80 € si payé en une x.OU Abonnement à vie : 200 €
Achat : 199 € + kit rider 59 €
+ abonnement : 12 €/mois pour 12 mois minimum
OU 144 € pour un an en une foisOU 250 € pour 2 ans
Formule millénium :
Achat et abonnement à vie : 299.95 €

Avertisseurs de radar communicants : Wikango Max Vs Coyote V2 Rider

N.B.: A l’heure de la parution de cet article, notez que le Coyote V2 a déjà été remplacé par un V2 plus, ce dernier possède ainsi quelques fonctions supplémentaires et des boutons un peu plus gros en facade (peut-être plus pratique avec des gants.)

Pas donné comme budget, vous avez raison mais pour ceux qui roulent beaucoup et qui ont tendance à avoir le pied lourd ou qui sont distraits, quelques kilomètres/heure au dessus de la vitesse autorisée peuvent vite vous co&ucirc.ter cher. Et encore, nos voisins français doivent penser à leurs précieux points et les récupérer peut aussi chiffrer. Pour une utilisation en voiture, notre choix irait au Wikango, plus visuel et avec des zones de risques plus nombreuses.A moto, choix plus délicat vu que des deux, seul le Coyote est fourni avec un kit deux-roues, rendant de ce fait le Wikango hors course à moins de chercher un kit moto alternatif.Chez Objectif-moto.com on se demande à quand un vrai avertisseur communicant adapté à la moto. Inforad avait d’ailleurs lancé un modèle spécialement étudié pour la moto avec un simple affichage par led à placer au tableau de bord. (Pas communiquant ce modèle, bien sûr) mais les motards seraient sûrement intéressés par un modèle étanche, facilement utilisable sur la moto avec des alertes visuellement fortes ou un écran lisible et des instructions dans les oreillettes ou par Bluetooth.

L’idéal pour nous ? Un mix du premier Inforad pour sa conception pensée pour les deux-roues, le Wikango et le Coyote pour leurs points forts et la formule Millenium du Wikango.

Notons au passage qu’un troisième participant avait été convié à l’essai : il s’agit justement d’Inforad qui vient aussi de sortir un radar communicant mais qui n’a simplement pas répondu à nos demandes. Dommage pour lui et merci aux deux autres de nous avoir permis d’effectuer cette comparaison en live.Retrouvez-les sur le net, sur des sites de vente en ligne ou sur leur site respectif, vous les trouverez aussi en grandes surfaces et en magasin spécialisé moto et voiture.Wikango : http://www.wikango.com/Coyote : http://www.moncoyote.com/
« 

Sylvain R
Sylvain roule depuis qu'il en a l'âge, deux ou trois roues (voir même 4) et un moteur et il est parti pour un essai. Sportive, roadster, custom, trail ou autre, rien ne l'arrête. Sa maxime préférée : "Brûle la gomme, pas ton âme". Si vous le croisez, n'hésitez pas à le saluer, il ne mord pas... enfin normalement

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,370FansLike
202FollowersFollow
2,530SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Publicité