Aegerter brillant cinquième, Krummenacher à  bout d’énergie

L’homme est un battant, il le prouve chaque week-end: dans la chaleur pesante du Speedway d’Indianapolis, Dominique Aegerter (Suter MMX2) a signé une course de très grande qualité, qu’il a terminée au cinquième rang, dans la roue – 80 millièmes – de l’Espagnol Pol Espargaró. Cette performance permet à « Domi » de renforcer sa quatrième place au championnat du monde, à quelques jours du retour vers l’Europe. Diminué par une blessure à sa main droite, Randy Krummenacher (20e) a serré les dents pour terminer son pensum.

Aegerter brillant cinquième, Krummenacher à  bout d’énergie

Dominique Aegerter (5e): « J’ai été à l’attaque du premier au dernier virage; sur ce plan-là, je n’ai rien à me reprocher. En chiffres, un top 5, c’est bien, c’est d’ailleurs mon but à chaque course. Mais aujourd’hui, il y a comme un petit goût amer en moi; j’ai la constance, la régularité pour rouler très vite sur toute la durée d’une course. Ne perdre que 2,7 secondes sur le vainqueur, ce n’est rien. Mais malheureusement, je ne réussis pas encore, pendant les essais qualificatifs, à « sortir » un temps canon, qui me permettrait de partir depuis la première ligne de la grille de départ; je dois travailler dans ce domaine. Techniquement, par rapport aux motos concurrentes, j’ai vu que je perdais quelques mètres sur les longues lignes droites et que, même en aspiration, il m’était difficile de passer. Nous devons donc étudier ce problème. Provient-il d’un déficit aérodynamique? Manquons-nous de traction en sortie de virage? Nous avons du pain sur la planche pour comprendre ce très léger handicap, qui m’a obligé à me donner comme un fou dans les parties techniques pour revenir. »

Aegerter brillant cinquième, Krummenacher à  bout d’énergie

Randy Krummenacher (20e): « Mon départ a été moyen, mais deux adversaires m’ont tapé dedans dès les premiers mètres et je me suis retrouvé dans les profondeurs du classement. J’ai ensuite bien travaillé, mais après cinq ou six tours, j’ai commencé à commettre des erreurs inhabituelles. Puis, l’énergie m’a manqué, je n’y arrivais plus, la douleur revenait, c’était trop. Mais j’ai tenu à ramener la moto à l’arrivée. »

Aegerter brillant cinquième, Krummenacher à  bout d’énergie

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,370FansLike
202FollowersFollow
2,530SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Publicité