Aegerter 13e et déà§u, Mulhauser 23e et heureux

En difficultés depuis le début de week-end, sur ce circuit du MotorLand d’Aragon qui ne lui a que rarement convenu, Dominique Aegerter a sauvé les trois points de la treizième place, conservant du même coup sa sixième place au championnat du monde Moto2. Le Bernois a perdu deux places dans l’ultime virage, lorsqu’il a été contraint d’éviter un adversaire, tombé juste devant lui. Pilote de remplacement du team Technomag-carXpert, le Fribourgeois Robin Mulhauser a pour sa part signé une course solide, pour une première expérience au niveau supérieur. En convalescence en Suisse, Randy Krummenacher n’a pas encore retrouvé le 100% de ses capacités; il consultera à nouveau les spécialistes mardi prochain.

Aegerter 13e et déà§u, Mulhauser 23e et heureux

Dominique Aegerter (13e): « On a tout essayé, cela n’a pas suffi. Depuis le début de notre projet en Moto2, jamais nous n’avions autant modifié la moto en trois jours. Personnellement, j’ai essayé d’adapter mon style, mes lignes, mais je pouvais faire ce que je voulais, j’étais toujours dans les mêmes temps. Mon départ a été bon, comme toujours, j’ai pu faire illusion dans les premiers tours, lorsque le rythme n’était pas encore très élevé, mais ensuite, il n’y avait rien à faire. J’étais 11e dans le dernier tour, lorsque Cortese a attaqué De Angelis, qu’il l’a touché et Alex est tombé juste devant moi; j’ai touché sa moto avec ma roue avant mais, par miracle, je ne suis pas tombé. Ce fut un week-end sans, très pesant avec les dernières discussions qui se sont terminées avec la signature d’un nouveau contrat. Maintenant, tout cela est derrière: il nous reste quatre courses, on va en profiter pleinement. »

Aegerter 13e et déà§u, Mulhauser 23e et heureux

Robin Mulhauser (23e): « Ce fut une expérience extraordinaire, merci à la direction du team Technomag-carXpert, qui m’a permis de la vivre. J’ai bien entendu constaté qu’il y avait encore un sacré travail pour moi, sur le plan physique, mais aussi sur le plan du pilotage. Mon départ a été très bon, mais malheureusement, dans le premier virage, quelqu’un d’un peu optimiste nous a poussés dehors et je me suis retrouvé dernier. Ensuite, j’ai trouvé un rythme régulier; pas assez rapide, mais régulier. Le classement final, 23e, n’est pas mauvais en soi, mais j’avoue que j’ai beaucoup souffert physiquement, un GP Moto2 durant deux fois plus qu’une course du championnat d’Europe superstock 600. »

Aegerter 13e et déà§u, Mulhauser 23e et heureux

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,364FansLike
202FollowersFollow
2,530SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Publicité