Adrien Pittet – Swisscare Racing Team – 5e course du championnat STK600 à Portimao

Adrien Pittet – Swisscare Racing Team – 5e course du championnat STK600 à Portimao Confiance retrouvée pour Adrien Pittet (34) – Team Swisscare Racing Un week-end au Portugal et 31 pilotes annoncés en liste d’entrées de la 5ème course du championnat d’Europe de STK600. Le circuit de Portimao, en Algarve, porte déjà bien l’empreinte du temps. En effet, la construction de ce complexe dédié aux sports mécaniques date de 2008. Cette vétusté astreint les pilotes à adapter leur style de conduite et à faire des choix techniques afin que la moto conserve toute son adhérence sur la piste. C’est dans cette optique qu’Adrien demande à changer la fourche de sa moto en fin de première session des essais libres du vendredi matin. Une telle décision prise à la veille d’une course peut quelque peu surprendre ! Adrien Pittet – Swisscare Racing Team – 5e course du championnat STK600 à Portimao En comparant les chronos de sa première session des essais libres avec ceux de sa seconde session, le résultat se concrétise par 1 » d’amélioration: Essais libres 1: 1’53.138 avec un écart de 4.180 sur le leader du championnat. Essais libres 2: 1’52.381 avec un écart de 2.701 Adrien transmet ses impressions au mécanicien de course mais reste cependant peu convaincu de son choix. Décision est prise de changer à nouveau de fourche et de repartir sur des réglages connus. Pour Raphaël Chèvre ce n’est pas encore suffisant : « il faut impérativement travailler les trajectoires et le freinage car il ne faut pas seulement que le pilote remette sa machine en cause mais également son style de conduite ». Adrien déclare trouver en Raphaël Chèvre un interlocuteur lui apportant de bons et précieux conseils et profite pleinement de son expérience d’ancien pilote de course.

Adrien Pittet – Swisscare Racing Team – 5e course du championnat STK600 à Portimao

Lors des qualifications du samedi midi, Adrien roule de manière régulière et améliore bien ses chronos avec un temps de 1’51.030 Mélange de stress et soleil de plomb, Adrien ne se sent pas vraiment en forme au départ de la course. Positionné 22ème sur la grille de départ Adrien voit la météo changer, le vent vient de face et privilégie le jeu de l’aspiration plutôt que la vitesse de pointe. La stratégie conseillée par Raphaël consiste à ne pas se faire enfermer au premier virage et à opter pour une trajectoire à l’extérieur de la piste. A peine le départ donné, Adrien profite de la chute de Manfredi au premier virage pour faire l’extérieur. Pari gagnant car l’issue de la course allait déjà se jouer au troisième virage ! Adrien roule de manière régulière et termine la course au 13ème rang.

Adrien Pittet – Swisscare Racing Team – 5e course du championnat STK600 à Portimao

Après la course Adrien déclare avoir retrouvé confiance en lui, avoir pris du plaisir sur ce circuit portugais et ajoute : « En début de championnat, je me mettais trop de pression car mes objectifs personnels étaient trop élevés ». Adrien reçoit la visite surprise de Stéphane Frossard (42) qui assiste en spectateur à cette manche du championnat sans pouvoir y participer. Sa blessure est en voie de guérison et Stéphane espère pouvoir reprendre le championnat en septembre à Jerez (ESP).   Tous les résultats : http://resources.worldsbk.com/files/results/2014/POR/STK/001/CLA/Results.pdf Prochains rendez-vous: Championnat Suisse à Dijon 29-31.08.2014 Championnat d’Europe à Jerez 05-06.09.2014 Adrien Pittet – Swisscare Racing Team – 5e course du championnat STK600 à Portimao   Photos de Jaromir Havranek

 

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,416FansLike
200FollowersFollow
2,230SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Au bonheur des navetteurs 3

Nous avons déjà proposé des itinéraires alternatifs aux navetteurs partant de Charleroi, Mons et Namur; voyons cette fois comment retrouver un certain...
Publicité