Accueil Equipements + Tous les essais Shoei Hornet Adv le Dual haut de gamme

Shoei Hornet Adv le Dual haut de gamme

0
17
Shoei Hornet Adv le Dual haut de gamme

Pour compléter la tenue idéale pour votre trail sportif (ou pas sportif), le casque Dual devient un élément incontournable.

Shoei propose lui aussi son caque pour les baroudeurs de l’asphalte : le Hornet Adv.

Le style de ces casques est reconnaissable au premier coup d’œil : look cross avec un écran et une visière.

Shoei Hornet Adv le Dual haut de gamme

Le Hornet ne déroge pas à ces règles sans toutefois en faire trop et il a bénéficié du savoir-faire des experts de Shoei pour son développement. Ne croyez pas qu’il suffit de prendre le premier casque de motocross venu et de lui ajouter un écran. Non monsieur ! Le confort, ça se travaille.

La coque par exemple, elle existe en 4 tailles différentes et est conçue en AIM+, une superposition de couches de fibre de verre, fibre organique et fibre multicomposite pour une rigidité optimale et une bonne absorption des chocs.

La ventilation a aussi été travaillée pour plus de confort : une entrée au menton qui amène de l’air frais au visage et aussi le long de l’écran pour évacuer la buée. Une deuxième prend place juste sur le front et une troisième se trouve au sommet du casque. Les trois peuvent être bien entendu fermées. L’air chaud s’évacue par les extracteurs à l’arrière.

Shoei Hornet Adv le Dual haut de gamme

Même quand il fait plus chaud, elle se montre efficace et si jamais vous en voulez plus, vous pourrez toujours démonter l’écran ou l’ouvrir en grand, il disparait quasiment du champ de vision.

L’absence d’écran solaire vous imposera par contre les lunettes ou la bulle haute si vous voulez rouler comme ça. Lors de l’essai de l’Africa Twin, c’était assez agréable, sur la Ducati Hypermotard par contre, j’en ai pris plein les yeux.

Puis il y a la visière, un élément critique sur les casques Dual tant elle peut venir gâcher un tableau idyllique ou au contraire se montrer à la hauteur.

Sur le Hornet Adv, la visière V460 comme elle se nomme peut recevoir toutes les éloges.

Elle est assez rigide pour ne pas bouger même sur une moto sans protection et à des vitesses prohibées dans nos contrées. Elle ne tire pas non plus le casque vers le haut et surtout, elle n’induit pas de bruit de vent en roulant.

Elle remplacera aussi l’écran solaire en faisant pare soleil sauf s’il est vraiment trop bas. Elle ne pourra par contre pas protéger vos yeux une fois l’écran ouvert.

Bien conçue, elle permet aussi à ce dernier de se relever bien haut. Elle est aussi amovible mais comme elle ne gêne pas, je ne vois pas l’intérêt de l’enlever.

Ce qu’on peut démonter par contre, c’est tout l’intérieur du casque. Ça vaut mieux vu les efforts parfois nécessaires si vous tentez l’enduro. Il a beau être bien aéré, il ne peut rien contre votre transpiration.

Sur route, j’ai apprécié sa stabilité, même en le testant sur ma Gsxf, il ne bouge pas.

L’insonorisation n’est peut-être pas la meilleure mais plutôt bonne quand-même. Je devrais même dire que pour un casque Dual, le Hornet Adv se montre plus silencieux que certains intégraux. Pour ceux qui n’utilisent pas d’intercom, Shoei a prévu des coussinets à placer dans l’encoche des écouteurs pour limiter le bruit. Il y a juste un cliquetis agaçant d’une pièce plastique sur le haut du casque. Ça gâche un peu le plaisir, pas un son très fort mais un tic tic tic qui me faisait me demander ce que ça pouvait bien être. Dommage.

Shoei Hornet Adv le Dual haut de gamme

L’écran peut être équipé d’un Pinlock pour ceux qui roulent aussi par temps frais. Côté sécurité, on retrouve l’EQRS pour enlever les mousses des joues en cas d’urgence et une boucle double D pour la fermeture, pas forcément la plus pratique.

Reste à supporter son poids ! 1670 grammes, ce n’est pas rien surtout quand a porté juste avant des intégraux qui pèsent presque 400 grammes de moins. Ça n’a l’air de rien mais sur une journée, ce n’est pas à négliger.

Shoei Hornet Adv le Dual haut de gamme

Bien équilibré, on ne le sent pas trop heureusement mais si en plus vous roulez sans protection au vent, c’est à prendre en compte.

Pour un prix allant de 493 € pour le blanc uni à 588 € pour un graphique comme le Seeker, le Shoei reste clairement dans le haut de gamme. Normal pour un Shoei me direz-vous.

Il est aussi possible pour ceux qui le veulent de changer les mousses de joues pour adapter le casque à votre tête, une option payante.

J’en retiendrai le look sympa, en parfaite adéquation avec un trail, la bonne finition hormis cette plaquette qui bouge, son maintien et son équilibre ainsi que son insonorisation plutôt bonne.

Un bon essai ce casque Dual de Shoei.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici