Shark Spartan, la magie du carbone.

Le carbone évoque pour tout motard qui se respecte un côté racing. Il est d’ailleurs souvent utilisé pour des pièces sur les éditions spéciales de beaucoup de marques.

Mais il est aussi utilisé pour nos casques et Shark l’utilisait déjà pour une version de son Racer R Pro et de l’Evoline Pro.

Shark Spartan, la magie du carbone.

Le Spartan n’existait jusqu’ici qu’en carbone mais est décliné en version fibres de verre pour 2017.

Dans cette version, il est même proposé en de nombreuses décos comme celles-ci par exemple :

Cet intégral s’est fait attendre entre sa première présentation dans les salons et son arrivée chez les revendeurs. Pourtant, il avait fait forte impression avec un design à la fois moderne et épuré, rien ne dépasse sur les côtés, les fixations de l’écran étant très plates et comme intégrées dans la coque. Le côté moderne par son carbone apparent jouant les contrastes avec quelques touches de couleur, y compris pour le noir comme vous pouvez le voir sur notre casque d’essai. Victime de son succès peut-être !

Le côté moderne, il le doit  aussi avec un double spoiler arrière qui offre un design incomparable.

Une aération au menton, une sur le dessus du casque et puis c’est tout.

Les plus attentifs auront remarqué un bouton sur glissière à l’arrière de l’aération supérieure parce qu’en effet, il a beau être en carbone et avoir un look sportif, le Spartan a tout pour vous accompagner au quotidien. Il s’agit donc de la commande de l’écran solaire interne.

Pour la fermeture, Shark fait appel à une boucle double D alors que les mousses internes peuvent être démontés et lavés, on n’en attendait pas moins.

Un passage entre les mousses a été laissé pour les branches de lunettes et les emplacements pour le système de communication Shark Bluetooth sont prévus.

Shark Spartan, la magie du carbone.

Comme on vous le disait, il peut vraiment s’adresser à beaucoup de motards, du sportif à l’amateur de voyage qui profiteront tous deux du poids plume du carbone. Moins de 1300 grammes, c’est un régal à porter.

La présentation étant faite, il est temps de passer à l’essai.

 

L’enfilage ne se fait pas sans mal les premières fois, les mousses du cou sont assez grands afin de limiter les bruits à l’intérieur mais on s’y fait rapidement et ça ne gêne pas mêle en le portant toute une journée. Au début, j’ai cherché dans la boîte le protège menton avant de me rendre compte qu’il était intégré au casque (oh le boulet d’essayeur).

Oui il suffit de tirer sur la languette pour qu’il se déplie et qu’une toile viennent prendre place sous votre menton. Système ingénieux mais l’idéal aurait été qu’il ne se referme pas tout seul. En effet, la bande plastique qui doit le tenir en place a tendance à reprendre rapidement sa position, ce qui fait que le peu qu’on la touche ou qu’elle bouge, on se retrouve sans le cache. C’est un peu dommage et ça mériterait une solution plus aboutie.

Une fois sur la tête, les joues sont un peu comprimées mais ça permet un excellent maintien et après l’avoir porté quelques jours, le Spartan est agréable à porter. Même en roulant toute une journée, aucun point de pression ne s’est fait ressentir. Le poids plume est vraiment appréciable, on sent vraiment la différence si on compare avec d’autres plus lourds. Ce ne sont que quelques centaines de grammes me direz vous mais essayez si vous en avez l’occasion, vous comprendrez !

Vos cervicales vous remercieront.

Shark Spartan, la magie du carbone.

La ventilation se montre efficace mais si le thermomètre grimpe vraiment, le Spartan est plutôt chaud quand même, la faute à la couleur noire aussi sans doute. Pas de souci de ce côté là, vous pouvez ouvrir la visière et abaisser l’écran solaire. Comme il descend suffisamment bas, il évite au vent de venir dans vos yeux. Un autre bon point pour le Spartan.

Pour les matinées humides (ou les journées aussi), on conseillera de monter le Pinlock fourni. L’entrée d’air au menton ne suffit pas à évacuer toute la buée qui peut apparaître. Une fois celui-ci monté, la buée ne devrait plus vous ennuyer sauf en plein hiver.

Bon, tant que j’y suis avec les points négatifs, je vais bien devoir vous parler de son insonorisation. Rien de dramatique non plus mais au vu du casque, je m’attendais à mieux. Deviendrait on trop exigeant à force de tester des casques ? Peut-être oui. Toujours est il que j’ai déjà entendu la critique chez d’autres possesseurs du Spartan. Enfin, comme de toute façon, on vous conseille à chaque fois de protéger vos oreilles, ça suffira amplement pour vous faire oublier ce critère.

On le classera pas non plus dans les bruyants mais pas dans le top de l’insonorisation non plus.

Shark Spartan, la magie du carbone.

Le maintien et l’équilibre sont par contre excellent, même en roulant à des vitesses prohibées dans nos contrées. Peu ou pas de prise ou vent, il est indéniablement aussi prévu pour les plus sportifs d’entre vous.

Côté look, là, pas de souci non plus, il ne passera pas inaperçu. Si à sa sortie, le choix des coloris était limité, la gamme a été élargie avec d’autres graphismes ainsi que les fibres comme celles présentées plus haut.

Proposé à 372 € chez Motoblouz, le Spartan n’est peut être pas donné mais vous avez un casque carbone très léger, agréable à porter et avec un look sympa. Ça devrait vous faire oublier son cache-menton pas très pratique (même si l’idée est géniale) et son insonorisation perfectible.

Les nouveaux graphismes font monter la note à presque 420 €.

La version fibre va de moins de 280 € en uni à 353 € avec une autre décoration.

Passez donc sur le site de Shark pour choisir votre Spartan !

Il faut dire que Shark propose pas mal de graphismes très différents sur de nombreux casques comme les nouveaux Skwal Switch Rider, les Drak (qui remplace le Raw) Sanctus ou l’Evoline Mezcal Chrome Black… et ça, on aime !

Shark Spartan, la magie du carbone.

 

Sylvain R
Sylvain roule depuis qu'il en a l'âge, deux ou trois roues (voir même 4) et un moteur et il est parti pour un essai. Sportive, roadster, custom, trail ou autre, rien ne l'arrête. Sa maxime préférée : "Brûle la gomme, pas ton âme". Si vous le croisez, n'hésitez pas à le saluer, il ne mord pas... enfin normalement

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,368FansLike
202FollowersFollow
2,530SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Publicité