Road Racing – une saison qui promet pour Erwan Bannwart !

Après une première expérience très positive en mai dernier à Horice, en République Tchèque, Erwan Bannwart est bien déterminé à reprendre la compétition en IRRC l’an prochain. Ne pouvant attendre jusque là, ce passionné de Road Racing est retourné à Horice pour participer à une manche d’IRRC en août et à une course en catégorie Open 600cc, en septembre dernier. Ces deux dernières incursions dans la discipline Road Racing mettent en lumière tout le potentiel du pilote !

Revenons à ce samedi matin 22 août, lors de la première séance de qualification. Après les deux tours passés derrière la voiture de sécurité, Erwan suivait les meilleurs pilotes, tentant de réaliser directement un bon chrono, mais à peine la voiture sortie, arrivant à hauteur du premier poste de commissaire, le drapeau rouge était brandi car deux pilotes venaient de se percuter dans la montée avant la ligne d’arrivée, obligeant les participants à rejoindre la voie des stands pour une attente d’au moins vingt minutes. Au box, son ami Cédric, faute de n’avoir rien entendu à cause de la génératrice du voisin, avait totalement manqué de réagir à l’arrêt de course, avec pour conséquence, des couvertures chauffantes qui n’étaient pas prêtes alors que tous les autres pilotes les utilisaient déjà. Erwan repartait donc très prudemment pour ne pas risquer la chute au premier virage. Après un bon tour, il commençait à mettre très sérieusement du gaz et à dépasser quelques pilotes, travaillant ses trajectoires, prenant ses marques, et se qualifiant en 10ème position avec une amélioration de 2’’ par rapport à la course du mois de mai.

L’après-midi, malgré le fait de ne pas avoir réussi à suivre une bonne roue, il entreprenait plusieurs dépassements sur ce tracé finalement assez étroit mais ces manœuvres rendues difficiles, devenaient parfois périlleuses en terme de prise de risque. Erwan améliorait bien son chrono de 3’’ mais tous les autres pilotes amélioraient eux aussi ! Il terminait une nouvelle fois 10e, satisfait de cette bonne seconde qualification qui, en course, allait lui permettre de partir de la 3ème ligne.

Road Racing –  une saison qui promet pour Erwan Bannwart !

Le dimanche 23 août au matin, le départ de la première course était donné. Erwan le réussissait moyennement car les concurrents se bousculaient beaucoup jusqu’au premier virage où il parvenait à prendre la roue d’un pilote local qu’il allait suivre pour un moment. Dans la montée, il était d’abord dépassé par une R6, puis, au tour suivant, Erwan se trompait dans ses changements de rapports (passant en 4e au lieu de 3e) et, dans un enchaînement gauche, droite, gauche, une deuxième R6 le dépassait dans la descente. Suite à ces deux manœuvres de concurrents, il perdait totalement de vue les pilotes de devant. Plus tard, à nouveau en parfaite maîtrise de sa machine, efforts et persévérance lui offraient l’opportunité de passer à nouveau les deux pilotes de R6 qui, de surcroît, le gênaient dans les parties sinueuses. Franchissant la ligne d’arrivée, Erwan s’octroyait une belle 9e place !

Road Racing –  une saison qui promet pour Erwan Bannwart !

La 2ème course se déroulait l’après midi. Le compétiteur suisse ratait malheureusement son départ et perdait immédiatement quelques précieuses places. Collant derrière deux pilotes, il allait rapidement tenter de les passer mais sans succès, il se voyait alors condamné à rester derrière eux. Durant le 7ème tour, constatant qu’en 4e et 5e vitesse l’embrayage patinait à 12’000 tours, Erwan se retournait, en pleine descente, afin d’évaluer la position du pilote suivant. Comme ce dernier se trouvait suffisamment loin derrière lui, il se décidait à gérer ainsi, tant bien que mal, les trois derniers tours et terminait 11e du classement.

Encore davantage motivé, il rentrait en Suisse pour retrouver son Jura natal, le temps de se préparer à bientôt repartir en septembre.

Après une pause de quelques semaines, les 26 et 27 septembre, de retour à Frohburg, à proximité de Leipzig, en Allemagne de l’Est, Erwan faisait connaissance avec un nouveau  circuit routier de 4,7 km, composé de 8 virages et d’une chicane très rapide. Sa vitesse maximum avec sa Honda CBR 600 cc était de 252 km/h. Il venait rouler en marge de la manche IRRC, en catégorie Open, mais là, il fallait aussi compter sur la participation d’une dizaine de pilotes expérimentés qui roulaient déjà en IRRC également.

En première qualification, les pilotes suivaient d’abord le véhicule de sécurité pour un tour. Situé derrière deux concurrents et prenant rapidement un bon rythme, Erwan les dépassait pour finir avec le 13e temps à 4’’ du meilleur. Le circuit étant plutôt très rapide, il générait de très gros freinages.

La 2e qualification se déroulait sous la pluie, permettant à Erwan de reprendre confiance en lui, dans des conditions si particulières, suite à sa chute, un mois plus tôt, sous la pluie, à Boécourt où, après un gros high side, il était retombé sur le dos.

Road Racing –  une saison qui promet pour Erwan Bannwart !

Donc, la confiance revenant, il finissait 10e sous des trombes d’eau alors que certains pilotes avaient fait le choix de ne pas rouler. Il était très content de ce résultat, et d’autant plus en regard de sa lourde et douloureuse chute du début du mois. Au terme des deux manches de qualifications, la première était prise en compte pour son meilleur temps.

Lors de la première course son départ était bon mais il allait réaliser combien sa monture manquait de puissance en terme de chevaux. Etant à fond, une Kawasaki le dépassait et il n’allait jamais la revoir ! Proche d’un groupe de quelques pilotes, il allait en dépasser deux mais deux autres se trouvaient encore devant lui et le distançaient davantage à chacun des tours suivants. A chaque freinage le pilote jurassien revenait un peu sur ses concurrents mais en ligne droite, il perdait plus que ce qu’il avait gagné au freinage et finissait les quatre derniers tours se croyant tout seul alors qu’en prenant ensuite connaissance des résultats, il réalisait qu’un concurrent le suivait si proche dans sa roue qu’en se retournant, il ne l‘avait tout simplement pas vu. Erwan Bannwart terminait 9e sur 36 pilotes engagés.

Road Racing –  une saison qui promet pour Erwan Bannwart !

La 2e course ne se passait pas vraiment comme prévu car un départ complètement loupé procurait un grand moment de solitude pour le pilote à la moto numéro 326 qui voyait trop d’autres concurrents lui passer devant. Suivant de près un groupe de pilotes contre lesquels il allait jouer de tout son talent, en freinage, pour les passer les uns après les autres, le dernier allait pourtant lui résister malgré toutes ses tentatives : Erwan partait dans un freinage d’outre tombe, rentrant en glisse dans le virage, il le dépassait mais l’autre pilote en ressortant mieux que lui, reprenait l’avantage en lui passant devant. Erwan tentait alors un nouvel assaut au freinage suivant, en fond de ligne droite, où son freinage tardif avait failli l’envoyer dans les décors en fin de dépassement. Etant trop large, après cette manœuvre à haut risque, Erwan se prenait encore un trou, croyant s’envoler pendant que son concurrent reprenait sa place initiale. Finalement contraint à rester derrière cet adversaire coriace pour les deux derniers tours, Erwan finissait 14e.

 

Après ces dernières expériences à Horice et à Frohburg, Erwan Bannwart participera au championnat complet IRRC l’an prochain. En outre, il prendra part à quelques courses de côte prévues en Suisse ou ailleurs, pas loin de chez lui. Son ambition ne s’arrêtera pas là car avec son co-équipier Martin Schaffter, ils se préparent à la réalisation d’un grand projet en catégorie side-car.

 

 

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,418FansLike
200FollowersFollow
2,230SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Publicité