Les challenges de Sébastien en 2011

Cette année, Sébastien Le Grelle s'est fixé plusieurs objectifs en pariant sur des outils différents. Une première pour le Seb. Il a misé sur la variété dans les championnats, dans les catégories et, c'est une première pour lui, dans les marques. Les championnatsSébastien se plongera dans le Championnat de Belgique des Sprints et de l'Endurance : un programme qui le baladera sur les circuit belges mais aussi en France et en Hollande. Il fera aussi la totalité du championnat de Hollande, une compétition d'un niveau appréciable. Il compte aussi participé à deux épreuves de l'IDM, le championnat d'Allemagne. Si cela était possible, il aimerait se lancer dans quelques épreuves du Mondial d'Endurance. Mais là, il est confronté à un problème de calendrier. « C'est embêtant : les deux grandes courses françaises (Bol d'Or et 24 Heures Moto du Mans) tombent en même temps que des épreuves du Championnat de Belgique. Pour moi, c'est un mauvais choix du calendrier belge qui va déranger plusieurs pilotes de chez nous. » Les catégoriesPour les Championnats de Belgique et de Hollande de sprint, Sébastien visera les titres en Supersport et en Superbike. Pour ce qui est des épreuves en IDM, notre pilotes namurois se présentera uniquement en Supersport. Pour le championnat belge d'endurance, il pilotera une Superbike.
Les challenges de Sébastien en 2011 Les marquesPour toutes les épreuves en 600 Supersport, Sébastien continuera à faire confiance à la CBR 600 Honda. Sa structure sera le « Honda in Action » parrainée par le garage Degand et Dholda. Dans cette équipe, un second pilote plein d'ambitions : Vincent Lonbois. Vincent est supermotivé par cette bonne occasion pour lui de rester dans le coup.Pour les épreuves de Superbike et d'Endurance, ce sera une première pour Sébastien qui lorgnera le titre au guidon d'une Yamaha R1 avec l'aide de Zone Rouge de Michel Nickmans. « Yamaha est un nouveau challenge pour moi. On va tout faire pour se battre en tête. Pour cela, j'ai une seconde structure : Yamaha in Action. » En endurance, comme l'an dernier, Sébastien fera confiance à son équipier David Drieghe. Avec un tel programme, il y a du pain sur la table. Sébastien ne risque pas de s'embêter. « Bien sûr, j'aurais aimé pouvoir participer à un championnat du monde par exemple en Supersport, mais les temps sont trop difficiles. Il n'y a pas la possibilité de rassembler tous les moyens pour y arriver et le faire dans de bonnes conditions. Je me réjouis d'ailleurs pour Xavier Siméon et je le félicite lui et ses partenaires d'avoir pu trouver une solution pour garder sa place en Moto 2. Il le mérite.» Pourtant, comme on a pu le lire sur Facebook, Sébastien a rencontré quelques problèmes en ce début d'année. Il raconte lui-même : « Pour parfaire ma condition, Yamaha m'avait passé une 250 de cross. Je suis parti faire un peu d'entraînement en France. Les conditions étaient difficiles. Le sol gelé était très dur. J'y été d'abord avec prudence, puis, le tempérament remontant, j'ai attaqué plus franchement. J'ai fait un vrai frontslip. Résultat : cinq côtes et une clavicule cassées. Mais ça va déjà mieux. Cela n'a pas diminué ma détermination. Je ne ferai plus de cross. Cela ne perturbera pas le bon déroulement de la saison. » Sébastien tient à remercier tous ses partenaires, les anciens et les nouveaux. Sans leur aide, jamais il n'aurait pu faire tout ce qu'il a réalisé jusqu'à présent et ce qu'il fera dans le futur. « J'espère bien leur donner un bon spectacle et beaucoup de satisfactions. J'espère aussi que nous serons nombreux à nous disputer les couronnes. »

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,364FansLike
201FollowersFollow
2,530SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Cobalt : la veste Crossover selon Bering.

La marque française Bering se revendiquant « lanceur de tendances marché », elle se doit de proposer des vêtements de protection de styles différents,...

La Kawasaki Versys 650, comme une grande

Les trails routiers, de moyenne ou grosses cylindrées, trustent encore les podiums des ventes. Assise plus haute, confort, protection et maniabilité sont...
Publicité