La Buell Motorcycle Company : rétrospective sur les origines

Harley-Davidson persiste à soutenir les clients Buell
La Buell Motorcycle Company : rétrospective sur les origines
Après que Harley-Davidson, Inc. a récemment annoncé la cession de la ligne de produits de motos Buell® dans une stratégie d’avenir qui se concentre davantage sur la marque Harley-Davidson, nous regardons l’incroyable histoire d’un homme et une firme dont la passion et vision on résulté en plusieurs motos de sport plus maniables et innovatrices que jamais Tandis que les accros de Buell se ruent sur les derniers exemplaires chez les concessionnaires européens, les clients Buell sont rassurés que Harley-Davidson continue à offrir les pièces et le service ou l’entretien par les concessionnaires et que la garantie des motos Buell ne sera pas impactée. L’Histoire de Buell commence en 1983, lorsque Erik Buell, pilote privé, développe et construit sa propre machine de course, la RW750. Il développe cette moto à 750cm, moteur à deux temps du type square-four[1] avec entrée rotative, pour pouvoir rivaliser dans la course AMA Formula One. Ce même été, le premier prototype de la RW750 fait ses débuts sur le circuit lors du AMA National au Pocono Speedway. Tout l’été, jusqu’en automne, Erik Buell ne cesse de faire des essais détaillées et continue à développer la moto. Son succès se concrétise lors des essais à Talladega, Alabama, où il chronomètre une vitesse de pointe de 286 km/h.
La Buell Motorcycle Company : rétrospective sur les origines La Buell Motorcycle Company : rétrospective sur les origines
Erik Buell avec la RW750 Erik Buell Racing Il continue à développer et améliorer la RW750 au cours de 1984 et sort la version de production en automne. Il vend une seule RW750 à l’écurie de l’American Machinists Racing Team avant que le AMA annonce que 1985 sera la dernière année de la course Formula One racing, qui se verra remplacée par la catégorie Superbike en 1986. Cette nouvelle efface le marché de la RW750 et aurait dévasté des constructeurs de moto moins motivés, mais Eric le voit à peine comme un contretemps. Il persiste et dédie tout son énergie à la création de la première machine de sport mondiale créée et construite aux Etats-Unis. En alliant son expérience de pilote de course et son expertise d’ingénieur Harley-Davidson, il construit la RR1000, propulsée par un bloc Harley-Davidson XR1000 qu’il suspend dans le cadre rigide et léger en tube. Ainsi, le bloc moteur devient-il une partie intégrante du cadre et devient une caractéristique brevetée de grand nombre de futures motos de sport Buell. Entre 1987 et 1988 un total de 50 modèles RR1000 sont produits sous le nom de la Buell Motor Company.
La Buell Motorcycle Company : rétrospective sur les origines
La Buell RR1000 Après la RR1000, les motos Buell continuent à évoluer à un rythme modéré mais certain, utilisant les dernières versions des moteurs Harley-Davidson. En 1989, il introduit la RS1200, une version biplace du modèle RR pour les motards qui souhaitent une performance excellente et un confort pour deux. Ce sont les premières motos produites avec la fourche inversée, les canalisations en acier, un plus grand disque de freinage et piston à six étriers. Les motos Buell sont toujours mieux finies et la capacité de production de la firme croît. En 1991, la Buell Motor Company n’assure pas seulement le design de ses motos, elle produit également beaucoup plus en sa propre gestion, comme l’atelier de laquage, ce qui résulte en plus de contrôle sur la qualité et davantage de flexibilité au niveau design. Début 1993, Harley-Davidson, Inc. devient un actionnaire minoritaire de la firme avec une part de 49% et la firme change son nom en Buell Motorcycle Company. En 2003, Harley-Davidson possède 100 pour cent de la firme, tandis que Erik Buell reste à bord comme Chief Technical Officer et trace les lignes au niveau du développement des produits. En 1994, Erik Buell introduit le très élégant modèle S2 Thunderbolt, qui est louangé par la presse spécialisée et toujours célèbre grâce à ses lignes formidables et design magnifique. Ce modèle se voit rapidement succédé par la S1 Lightning, une moto qui introduit une nouvelle classe de motos du type streetfighter avec un carénage minimaliste, une selle de course, un cadre visible et la centralisation des masses du moteur 1203cm3, le remarquable système d’échappement et la suspension caractéristique. En 1998, le moteur Thunderstorm 101ch apparaît dans la famille Buell avec le modèle S1W White Lightning, équipé d’un garde-boue arrière en carbone, des couleurs osées et une performance inouïe. La S1W est couronnée « Best Standard » par le magazine Cycle World Magazine. Entretemps, les ventes ne cessent de grimper, avec plus de 5.000 modèles Buell vendues de l’année modèle 1998. Erik Buell réalise plusieurs rêves en 1999, lorsque la firme ouvre un centre de Recherches et Développement de 12.800m² à coté du bâtiment existant à East Troy. En 2003, la Firebolt XB9R représente un ensemble d’innovations industrielles et une vision axée sur l’avenir qui bouleverse l’ensemble de l’industrie moto. Le cadre léger en aluminium combine les fonctions d’un cadre traditionnel au réservoir d’essence, tandis que le reste de la moto incorpore les trois principes clefs de Buell : un poids non-suspendu léger, la centralisation des masses et la rigidité du cadre, appelé la « Triology of Tech ». Dans son aspiration continue de construire l’ultime machine de sport américaine, Erik défie son équipe à construire une moto qui s’unifie avec son motard et assure une conduite intuitive. A l’occasion de l’année modèle 2008, un tout nouveau modèle voit le jour et s’apprête à rompre tous les règles de la catégorie Superbike. La Buell 1125R est propulsée par un moteur Helicon, un V-Twin DOHC refroidi au liquide avec une cylindrée de 1125cc et une performance ébouriffante de 146ch dans un cadre dit Buell Intuitive Response frame. Grâce aux principes de la Trilogy of Tech et l’aérodynamique avancée, la 1125R offre le pilotage au millimètre qui est caractéristique de Buell depuis 25 ans et qui se voit maintenant combiné à un bloc plus puissant.
La Buell Motorcycle Company : rétrospective sur les origines
Buell 1125R Lors de l’année modèle 2009, le lancement de la 1125R est succédé par l’introduction de la version épurée qu’est la 1125CR. Cette interprétation moderne d’un café racer fournit les performances d’une moto de sport dans la catégorie du streetfighter, mais dotée d’une nouvelle version du style « café racer » et la puissance du moteur Helicon V-Twin 1125 refroidi au liquide. Afin d’optimiser l’accélération tout poids superflu a été enlevé de façon que la 1125CR offre une excellente relation poids-puissance rehaussant ce streetfighter à un niveau prodigieux. En date du 15 octobre 2009, la Buell Motorcycle Company annonce la cession de la production de nouvelles motos Buell. Cependant, un nombre limité de motos reste disponible et peuvent être achetées chez les concessionnaires Buell agréés. Harley-Davidson continue à fournir pièces et services via les concessionnaires te la garantie des motos Buell ne sera pas impactée.

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,364FansLike
201FollowersFollow
2,530SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Publicité