Accueil Actualités ESLICK ET BUELL REMPORTENT LE CHAMPIONNAT AMA DAYTONA SPORTBIKE

ESLICK ET BUELL REMPORTENT LE CHAMPIONNAT AMA DAYTONA SPORTBIKE

0
4
ESLICK ET BUELL REMPORTENT LE CHAMPIONNAT AMA DAYTONA SPORTBIKE

West termine sixième dans le Superbike américain, Knapp finit 12ième
Millville, NJ, Etats-Unis (le 6 septembre 2009) A ce jour, Danny Eslick, le pilote de course de Bruce Rossmeyer Daytona Racing/RMR/GEICO Powersports a fait époque en remportant le championnat 2009 AMA Pro Road Racing Daytona SportBike au circuit du New Jersey Motorsports Park. Ce fût le premier championnat pour Eslick et la Buell Motorcycle Company dans la catégorie professionnelle de l’AMA road racing.Lorsqu’il a pris sa position à la grille de départ de la course aujourd’hui, la deuxième du weekend double-header au NJMP, il avait une avance de 22 points sur Josh Herrin de l’écurie Graves Yamaha, son seul rival pour le titre. Eslick devait terminer au moins douzième pour garder son opposant Herrin à distance. Herrin devait gazer dans les deux courses du week-end pour n’avoir que la moindre chance d’attraper Eslick. C’est là que s’est déroulé le thriller de cette journée avec un premier tour dramatique où trois pilotes étaient impliqués dans un incident qui poussait Herrin comme Eslick dans le décor.Tandis que Herrin manœuvrait vers la tête de la course et luttait avec Jake Zemke de l’équipe Erion Honda pour la victoire finale, Eslick s’installa dans une position confortable au top dix pour changer de place avec le pilote Attack Kawasaki Roger Lee Hayden. A plusieurs reprises, ces deux motards échangeaient les rôles pour traverser la ligne d’arrivée avec une différence de seulement 0,001 seconde. Entre-temps, Hayden attaquait Eslick pour obtenir la sixième place. La septième place d’Eslick lui rapportait 387 points pour la saison, garantissant une belle marge de cinq points sur Herrin et le championnat Daytona SportBike. « J’entrais le premier tournant et je ne sais plus exactement qui c’était, mais il m’a bien eu, » disait Eslick. « Quand j’ai vu comment un motard me dépassait en fonçant, sans freiner et heurtait contre T-bone Josh, je me suis dit ‘Ok on joue ainsi!’ Au moment où je l’ai dit, j’étais également touché et nous nous sommes retrouvés dans le cailloutis. J’essayais de redémarrer ma machine et quelques autres pilotes partaient déjà. Heureusement, je savais très bien où je devais terminer pour remporter le championnat. Rog et moi, nous contestions encore un beau petit duel et la course se déroulait rapidement, surtout quand tu roules avec quelqu’un en qui tu as confiance et dont tu sais qu’il ne fera pas de bêtises. » Eslick a célébré son premier championnat AMA avec allure, avec un tour d’honneur épicé d’un burnout sur le circuit de 2,2 miles. La victoire de Eslicks au championnat du Daytona SportBike est également la première du producteur de motos américain depuis que début des années 70 les courses AMA split road et dirt track ont été divisées en deux compétitions séparées. « Si tu regardes en arrière… trois semaines avant Daytona je n’avais même pas de moto, alors la saison a évidemment été superbe. Rien que ces quelques premières victoires m’auraient satisfait. Les membres de mon équipe ont mis les bouchées doubles toute l’année et n’ont jamais baissé les bras. Le chemin a été dur et ce week-end n’a pas été différent, » disait Eslick. « Le mois passé nous avons été frappé durement (par le décès du sponsor de l’équipe Bruce Rossmeyer), mais nous avons traversé cela. » Pour Erik Buell, Chairman et Chief Technical Officer de la Buell Motorcycle Company, ancien pilote privé au AMA, qui a fondé Buell en 1983 comme producteur de motos de course, la performance de Eslick au championnat est véritablement l’apogée d’un rêve de vie. « Voici un moment saisissant. Nous avons vécu une saison de course incroyable. J’ai vu comment le AMA s’est transformé d’une course ennuyeuse en la course la plus époustouflante depuis des années. Rien que de vivre ceci m’aurait suffi, mais d’avoir gagné le championnat dans notre catégorie est tout à fait spectaculaire. Danny est un motard fantastique. Je suis extrêmement fier de faire partie d’une équipe capable de montrer de quoi un motard est capable, » disait Buell. « Beaucoup d’émotions interviennent. J’apprécie énormément que pendant toutes ces années tant de personnes nous ont aidé pour arriver à ce point. Je regarde le tout dans une perspective large, je ne me concentre pas seulement sur ce moment-ci. » Dans les autres classements du week-end du Daytona SportBike et autres résultats de la saison, Michael Barnes, le coéquipier d’Eslick, obtenait la 18ième place dans la course d’aujourd’hui et terminait 15ième dans le classement général du championnat avec 118 points. Taylor Knapp de Latus Motors Racing terminait 12ième dans la course aujourd’hui et 11ième du classement général du championnat avec 178 points. Shawn Higbee de l’équipe Bartels H-D/Buell/Higbee-racing.com terminait 20ième au championnat avec 70 points. Dans la dernière course du week-end et de la saison 2009 AMA Pro Racing Cory West terminait septième dans la catégorie American Superbike. Ainsi améliorait-il sa huitième place au départ et à l’arrivée pour se montrer dans un week-end de débuts à grand succès avec la Buell 1125RR superbike. « Je sentais immédiatement que le pneu arrière n’était pas si adhérent au sol que hier. J’ignorais si le pneu était simplement pas encore assez chaud, le ciel étant assez couvert et la température au circuit étant moins élevée, mais j’espérais que le pneu aller coller plus, quand soudainement j’étais dépassé par trois motards, » disait West. « Aux tournant, je n’avais pas la même prise que hier et il me semblait que tout le monde avait bien fait ses devoirs hier-soir, ce qui compliquait les choses aujourd’hui. Aux deux derniers tours, mon pneu arrière glissait à l’entrée et la sortie du tournant, alors j’ai simplement tenté de garder ma position. Je tiens à remercier Erik Buell pour m’avoir offert la chance de piloter ce week-end, je me suis vraiment régalé. » La course de Taylor Knapp de l’écurie Motors Racing allait de mal en pis après qu’il était impliqué dans un incident au premier tournant qui faisait sortir le drapeau rouge après le départ original de la course American Superbike. Après, il était puni pour avoir roulé trop vite dans le pitlane après une pénalisation stop-and-go pour le départ lancé sous le drapeau rouge. Au départ initial, Knapp était poussé de la piste et s’écrasait après avoir touché la Ducati de Larry Pegram, qui tentait d’éviter la Yamaha d’usine de Ben Bostrom lors de son highsider au premier tournant. « Quand Ben faisait un highsider, (Larry) Pegram se déportait et me touchait, et finalement j’ai fait un crash, » explique Knapp. « Je trouve cela vraiment incroyable qu’ils donnent un départ lancé (lors du deuxième départ). Je pensais qu’on me donnait le drapeau noir parce que quelque chose tombait. » Après la pénalisation stop-en-go Knapp se démenait comme un beau diable et revenait pour terminer en 12ième position, y compris la pénalisation de 10 secondes après la course. Shawn Higbee de l’écurie Bartels H-D/Buell/Higbee-racing.com terminait 17ième.
ESLICK ET BUELL REMPORTENT LE CHAMPIONNAT AMA DAYTONA SPORTBIKE Danny Eslick

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici