Ducati DVT, pas un nouveau modèle mais un nouveau moteur

Ducati Testastretta DVT (Desmodromic Variable Timing)

Voici le premier moteur moto avec un calage de distribution variable des deux arbres à cames d’admission et d’échappement.

Le Testastretta DVT, (Desmodromic Variable Timing) est une première mondiale qui marque le début d’une toute nouvelle génération de moteurs.

Ce système permet d’ajuster en continu le calage des soupapes, en agissant de manière indépendante sur les arbres à cames d’admission et d’échappement. Il améliore ainsi les performances sur toute la plage de régime et dans toutes les conditions de fonctionnement garantissant plus de  puissance tout en offrant à la fois de la souplesse, un couple très musclé à bas régime et une consommation de carburant réduite.

Il répond aux normes Euro 4.

 

Caractéristiques du moteur Ducati Testastretta DVT

  • Nouveau système DVT (Desmodromic Variable Timing)
  • Alésage de 106 mm x 57.9 mm
  • Cylindrée de 1,198 cm³
  • Puissance maximale 160 CV à 9,500 t/mn
  • Couple 136 Nm at 7,500 t/mn
  • Distribution Desmodromique
  • Injection à double allumage (Dual Spark)
  • Capteur anti-cliquetis
  • Conforme aux normes Euro 4

 

Lors de la conception, un des paramètres les plus sensibles pour déterminer son «caractère» est le temps de croisement des soupapes d’échappement et d’admission. Celui-ci est défini par la rotation du vilebrequin, exprimée en degrés, au cours de laquelle les soupapes d’admission et d’échappement sont ouvertes en même temps. Ce croisement se produit entre la fermeture des soupapes d’échappement et l’ouverture des soupapes d’admission,  il s’agit  normalement d’une valeur fixe. Cependant, le Testastretta DVT n’est pas limité par un temps fixe de « chevauchement » des soupapes.

Au contraire, il peut varier grâce à l’introduction du système DVT (Desmodromic Variable Timing) : un réglage du calage de la  distribution est monté à l’extrémité de chacun des deux arbres à cames.

Le DVT se compose d’un boîtier externe, solidaire de la poulie qui actionne la courroie de distribution et d’un mécanisme interne relié à l’arbre à cames pouvant tourner de façon indépendante à l’intérieur du boîtier. Cette rotation du mécanisme intérieur, en avance ou en retard par rapport au boîtier, est contrôlée en faisant varier la pression de l’huile dans des chambres spéciales du mécanisme. La pression d’huile est régulé par des vannes dédiés et la synchronisation de chaque came est dynamiquement commandée par un capteur situé dans les trappes de visite de la distribution.

Le moteur Ducati Testastretta DVT utilise le système de commande de soupapes fabriqué par le célèbre constructeur italien basé à Bologne. Grâce à ce système unique, les soupapes d’admission et d’échappement sont fermées mécaniquement avec la même précision qu’à leur ouverture. Le terme desmodromique provient des mots grecs « desmo = liaison » et « dromos = course, voyage » ; en termes de ingénierie mécanique, il se réfère à des mécanismes destinés à actionner des soupapes dans le sens de l’ouverture et de la fermeture.

Ce système, utilisé sur tous les modèles Ducati, a également eu beaucoup de succès dans les motos de Superbike Ducati Corse et les Desmosedici de MotoGP.

Ducati DVT, pas un nouveau modèle mais un nouveau moteur

Couple Constant

Avec son alésage de 106mm et sa course de 57.9mm pour une cylindrée totale de 1198 cm³, le nouveau moteur Ducati Testastretta DVT délivre une puissance de 160 CV à 9500 t/mn et un couple de 13,6 m/kg à 7500 t/mn, le tout avec une courbe de puissance parfaitement régulière. Le couple atteint déjà 8 m/kg, à 3500 t/mn.  il reste encore plus de 10 m/kg entre 5750 et 9500 t/mn..

Malgré une augmentation de puissance, le système de DVT a un impact positif sur la consommation avec une réduction moyenne de 8% de carburant par rapport à la configuration précédente.

Les efforts permanents de recherche et de développement de Ducati appliquées aux systèmes d’injection ont permis de repositionner les injecteurs et de pulvériser le carburant directement sur l’arrière de la soupape d’admission à chaud, au lieu de la surface plus froide du conduit d’admission. Il en résulte une combustion plus efficace,  et permettant une souplesse moteur accrue.

 

Le Testastretta DVT est équipé d’un système à double allumage (DS) qui utilise deux bougies par cylindre, offrant une double étincelle qui assure une combustion complète dans un très court laps de temps. Chaque bougie est gérée indépendamment, afin d’optimiser l’efficacité tout au long de la plage de régime et dans toutes les conditions d’utilisation. Un capteur anti-cliquetis assure un fonctionnement sûr du moteur même en utilisant un carburant à faible indice d’octane ou dans des situations potentiellement préjudiciables à l’efficacité de la combustion, par exemple, à haute altitude.

 

Afin d’obtenir un cycle moteur plus doux plus, Ducati a utilisé un système d’air secondaire semblable à celui mis au point sur les moteurs de très haute performance. Cela permet d’optimiser la combustion sans augmenter les émissions et de compléter l’oxydation des hydrocarbures imbrulés et de réduire les niveaux de HC et CO.

 

Convient à toutes les conditions

Grâce à toutes ces caractéristiques, la Ducati Testastretta DVT établit de nouvelles références pour les moteurs Ducati bicylindres en matière de puissance et introduit de nouveaux paramètres révolutionnaires pour atteindre le meilleur compromis possible entre la puissance maximale, la façon de délivrer la puissance, le couple à bas régime, une faible consommation de carburant et des émissions réduites, et assoit ainsi le moteur desmodromique bicylindre comme le plus avancé technologiquement du monde. Le système de Ducati Testastretta DVT n’affecte pas l’intervalle du réglage du jeu aux soupapes, et ne requiert qu’une intervention seulement tous les 30000 km. Ce moteur peut être utilisé dans une large plage de conditions et de lieux, en offrant toujours des performances, une accessibilité exceptionnelle, la sécurité et un très grand plaisir de conduite.

Sylvain R
Sylvain roule depuis qu'il en a l'âge, deux ou trois roues (voir même 4) et un moteur et il est parti pour un essai. Sportive, roadster, custom, trail ou autre, rien ne l'arrête. Sa maxime préférée : "Brûle la gomme, pas ton âme". Si vous le croisez, n'hésitez pas à le saluer, il ne mord pas... enfin normalement

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,364FansLike
201FollowersFollow
2,530SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Le salon de Bruxelles, avec ou sans moto ?

Le salon de Bruxelles est bien confirmé mais vous n'êtes sûrement pas sans savoir que certaines marques motos ont annoncé qu'elles n'y...

Yamaha Tracer 900 GT, la même en mieux.

Lancée sur le marché en 2015 sous le nom de MT-09 Tracer, la Sauterelle surexcitée de la firme d’Iwata subit en 2018 une profonde...

BMW R1200 GS Adventure

BMW profite du passage à l’Euro 4 pour faire évoluer sensiblement la GS. Soucieux de conserver une longueur d’avance sur la concurrence, le constructeur...
Publicité