Bridgestone revient sur l’épreuve du Qatar

Pour le Grand Prix Commercialbank du Qatar, Bridgestone avait décidé de fournir des gommes medium et extra dures pour les pneus avant ainsi que des medium et dures à l’arrière, pour une course qui avait lieu la nuit et dans le désert. Le Circuit International de Losail présente de nombreuses contraintes pour les pneumatiques et notamment en raison du vent qui apporte régulièrement du sable sur la piste. Hirohide Hamashima, le directeur du développement des pneus de compétition chez Bridgestone, revient ici sur les quatre journées du Grand Prix.
La course a eu lieu trois semaines plus tôt qu’en 2010. Quelles ont été les différences pour les pneus ? »Les températures de piste étaient plus froides cette année et les températures ambiantes avaient plus ou moins sept degrés de moins. La piste était donc un peu glissante, surtout qu’elle était assez sale au début du week-end. Cela ne nous a cependant pas empêchés d’utiliser les mêmes gommes que l’an dernier. Les pneus sont assez polyvalents pour couvrir des variations de températures de dix degrés Celsius et les chronos ont été rapides, surtout durant les qualifications. »
Bridgestone revient sur l’épreuve du Qatar
Quel a été l’impact du sable tout au long du week-end ? »Nous avons eu beaucoup de vent jusqu’à samedi et il y avait donc beaucoup de sable sur la piste, surtout pour les premières séances d’essais. Au fil des tours la piste a été nettoyée mais durant les deux premières séances les pneus medium se sont rapidement dégradés à cause du sable. C’est cependant un des challenges du circuit de Losail et grâce à nos expériences précédentes nous avions pu prévoir que ça se passerait comme ça. »
Les chronos de qualification ont été très rapides. Comment évaluez-vous les performances de vos pneus ? »Je suis globalement satisfait des performances de nos pneus pour ce week-end. S’approcher à seulement 0.2s du record de la pole, qui avait été établi avec des pneus de qualification en 2008, en utilisant des pneus course est un véritable exploit. Le pneu avant extra dur a été privilégié par les pilotes tout au long du week-end parce qu’il offre davantage de stabilité au freinage et est plus endurant. Quelques pilotes ont préféré l’autre option et n’ont pas eu de problème avec. A l’arrière, les pilotes ont préféré le pneu dur pour sa régularité et sa résistance à l’abrasion, tandis que les pneus medium ont produit d’excellentes performances et une forte adhérence pour les qualifications, une fois que la piste avait été nettoyée. »
« L’endurance des pneus en course a été bonne. Casey et Jorge ont pu tourner à 0.6 de leurs meilleurs temps respectifs en fin de course et Andrea a signé son meilleur temps dans le dernier tour, ce qui prouve que nos pneus sont performants jusqu’à la fin. Nous avons des pneus aussi endurants et de la même qualité que ceux de l’an dernier et je suis content que les teams puissent travailler avec leurs données de l’an dernier. Le pilote et la moto jouent un rôle très important pour tirer le meilleur de nos pneus. »
Bridgestone revient sur l’épreuve du Qatar

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,364FansLike
201FollowersFollow
2,530SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Yamaha Tracer 900 GT, la même en mieux.

Lancée sur le marché en 2015 sous le nom de MT-09 Tracer, la Sauterelle surexcitée de la firme d’Iwata subit en 2018 une profonde...

BMW R1200 GS Adventure

BMW profite du passage à l’Euro 4 pour faire évoluer sensiblement la GS. Soucieux de conserver une longueur d’avance sur la concurrence, le constructeur...

Le casque connecté Sena devient aussi modulable

Le nouveau et premier casque modulable connecté de SENA, l’Outrush R, se caractérise par un Bluetooth 5.0, son système Intercom à 4 voies qui permet...
Publicité