Bastien reprend un point au leader malgré un weekend difficile

Les courses en Italie sont toujours très disputées, les italiens sont chez eux et ils connaissent parfaitement la piste vallonnée d’Imola, 5e course de la saison dans le cadre du championnat d’Europe 600 Superstock.

Vendredi, les essais ont commencé sur une piste encore un peu mouillée par la pluie de la veille. Pour ne pas perdre de précieuses minutes, je « push » d’entrée de jeu afin de rester au contact des italiens. Malheureusement, au 8e tour j’accélère sur un vibreur encore humide et je ne peux éviter la chute.

Après des contrôles médicaux interminables, notamment à la tête vu le choc sur le casque, la direction de course me donne l’autorisation de rouler à 12h53 seulement, les essais qualificatifs ayant déjà débuté depuis 8 minutes. Les procédures sont plus longues pour les pilotes non-italiens, surtout si on se bat pour le titre … !

J’enfile ma combinaison, me dirige au box et saute sur la moto pour les 18 minutes restantes des qualifications. Tour après tour je reprends mes repères pour claquer un temps inespéré en 3e ligne.

Le lendemain, malgré une bonne nuit de sommeil, j’ai l’impression d’avoir une tête qui a doublé de volume. Sans pour autant me démotiver, je pars devant pour mener la seconde séance qualificative. La température de la piste élevée (43 degrés) ne me permet pas d’améliorer mon tour rapide de la veille, mon rythme est bon mais ça ne suffit pas pour gagner des places sur la grille. Je pars donc de la 10e place.

La tension est à son comble pour le départ de la course, les feux passent au vert et c’est parti pour 11 tours. Je négocie bien le premier virage mais je me fais surprendre à l’enchainement suivant, risque inévitable quand on part d’aussi loin ! Un pilote chute au 3e tour ce qui provoque un drapeau rouge.

On repart donc pour une 2e course de 7 tours cette fois, autrement dit un sprint. Je pars mieux, je m’enfile au bon endroit et je gagne une place au premier tour. Je me bats avec le leader du championnat parmi la meute d’italiens pour finalement le devancer et lui reprendre 1 point au championnat. Je franchi la ligne à une modeste 8ème place.

Je suis très déçu car j’attendais beaucoup de ce weekend italien, ce petit point n’est qu’une maigre consolation. Néanmoins, malgré un début de weekend très compliqué, je limite la casse et reste au contact pour la course au titre après 5 courses. Un grand merci à tout le team qui a fait un boulot remarquable notamment pour trouver un setting en aussi peu de roulage !

Vivement Silverstone les 2,3 et 4 août où j’aurai 2 courses pour retrouver les avants postes.

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,436FansLike
198FollowersFollow
2,230SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Publicité