Inscription | Connexion
round image on layout top

Par Rudy le 13 mai 2012

BMW K1300S HP Pack - 2012


BMW K1300S HP Pack - 2012
 

Comportement à l'avenant



Au terme de cet essai, l'hommage que nous désirons rendre à la K1300S est tout entier contenu dans son titre. Elle est une voyageuse qui pratique la route sportivement. On peut s'en remettre à elle pour faire du chemin à parcourir une épure tracée avec un outil de précision.

K1300S standard équipée GT

(équipements compatibles avec la HP Pack)

La K1300S vous met en confiance et vous rassure en toutes circonstances, tant par le fait que son électronique embarquée veille sans faillir à votre sécurité que par la précision d'un comportement général qui a le bon goût de ne pas trop mésestimer le confort, si l'on fait abstraction des très nombreuses vibrations vraisemblablement engendrées par la présence du silencieux Akra. Mettons en exergue une sécurité active et passive de premier ordre avec une mention spéciale à l'ABS parfaitement maîtrisé et à l'antipatinage qui n'est certes pas réglable comme il l'est sur certaines Ducati, mais qui vous apporte une sérénité de bon aloi au moment de mettre gaz quel que soit l'état de la chaussée.  

Si l'on passe en revue les différents postes, on ne se montrera (modérément) déçu que par les prestations du nouveau moteur sous les 6000rpm, mis à part les restrictions déjà énoncées concernant le shifter. Nous n'ignorons pas que nombre d'essayeurs se sont extasiés sur les performances de la S dans les bas régimes en ne manquant pas de signaler que 70% de son couple maximal étaient disponibles dès 3500rpm. Peut-être se sont-ils laissé abuser par la théorie du dossier de presse ou par le progrès relatif présenté dans ce domaine par la 1300 en comparaison de l'ancienne 1200, mais toujours est-il qu'en regard de notre Hayabusa, la K1300S s'avère presque paresseuse. Attention, la BMW est remarquablement souple et elle est très disponible dès 2000 tours, mais les grosses sensations moteur ne débarquent que plus haut. Lorsque nous aurons signalé qu'un à-coup de transmission se fait couramment sentir au même régime clé de 6000rpm lorsqu'on accélère, et vers 3500rpm lorsqu'on décélère, nous aurons fait le tour des détails qui fâchent.

 

                          Prise 12v

En effet, au-delà des 6000 tours, le 1300 s'arrache littéralement. Avec nettement plus de vibrations que sur une Japonaise, répétons-le. Et comme il est toujours disponible sans être violent, on peut le gratifier d'une efficacité d'ensemble de haut niveau. Il manque juste de caractère. De son côté, le célèbre duo Paralever/Duolever continue de faire merveille car, en dépit de la grosse puissance d'une S, tant le guidage que la motricité ne posent aucun problème, et bien entendu la fourche ne plonge aucunement au freinage puisque l'amortissement ne s'opère pas dans ses tubes mais à hauteur du té de fourche. L'empattement important tempère évidemment les ardeurs de la cavalerie, de même qu'il grève la vivacité en entrée de courbe. Disons que la K1300S demande à y être inscrite avec un travail du corps et des jambes si l'on souhaite hausser le rythme, mais tout bien considéré, cela n'a rien d'étonnant si l'on se souvient du poids de la machine. Et rien ne s'oppose à ce que vous la pilotiez tant que vous n'oubliez pas ce paramètre pondéral. Mais disons que, dans le même exercice, l'Hayabusa se montre plus naturelle et moins physique.

En termes de confort, les suspensions méritent un éloge. Même si le feeling du Paralever fait parfois penser aux sensations ressenties sur un gros scooter, le résultat en est tout différent : à dire vrai, la K1300S se comporte tant soit peu comme une moto équipée de ressorts progressifs, confortable et efficiente à la fois, mais avec un tarage de base un peu ferme qui peut finir par fatiguer sur nos chaussées en piteux état. C'est un souci que l'Hayabusa n'a pas, bien que cette dernière s'en prenne nettement plus à vos poignets...

De son côté, le freinage BMW est proche de l'éméritat par sa puissance jamais prise en défaut et par la grande discrétion d'un ABS fort peu intrusif. On a souligné un manque de feeling à l'attaque du levier, on signalera également un carter droit si protubérant qu'il entrave parfois le mouvement de votre pied à la recherche de la pédale de frein, et sur la HP Pack, le couvercle en carbone vient encore accentuer le problème. 

  

 




Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous !



blog comments powered by Disqus

AVIS DES MEMBRES

divider image

Aucun avis pour l'instant. Soyez le premier à donner votre avis

Retrouvez Objectif-Moto sur

divider image
  • Facebook
  • Google Plus
  • RSS
  • Twitter

Twitter

Inscrivez-vous à notre Newsletter

divider image
 
 
bottom round image






 

Conditions d'utilisation | L'équipe | Annonceurs - Partenaires | Liens | Contact | Objectif-Moto sur Google Plus
Toutes les marques citées sur Objectif-moto appartiennent à leurs propriétaires respectifs ! | Copyright Objectif-moto 2009-2012 Tous droits réservés

L’équipe d’Objectif-moto est composée de journalistes et de testeurs professionnels mettant leurs expériences et leurs savoir-faire dans la réalisation quotidienne d’essais, d’articles, comparatifs et actualités motos ainsi que dans les tests de matériels et équipements moto divers (casque, veste, gants, bottes, pneus, échappement, etc.). Notre passion commune nous amène à tester des motos en collaboration étroite avec les importateurs tels que Suzuki, Aprillia, Bmw, Ducati, Kymco, Harley Davidson, Ktm, Honda, Kawasaki, Triumph, Yahama et bien d’autres encore afin de vous faire partager nos impressions sur ces différents modèles testés. Sportive, roadster, routière, GT, custom, trail, 125, enduro ou cross, sont autant de types testés par nos essayeurs en fonction des opportunités qui s’offre à eux. Fort de sa communauté de motards sans cesse grandissante, Objectif-moto offre également à ces derniers la possibilité de partager avec la communauté leurs avis sur les différents modèles de motos existants, ou de publier gratuitement des annonces pour vendre leurs motos ou accessoires moto. Avec une visibilité chaque jour accrue, Objectif-moto représente également une opportunité unique à nos partenaires d’être vu par des milliers de visiteurs chaque jour. C’est pourquoi des marques telles que Michelin, Bridgestone, Motoblouz font confiance à Objectif-moto depuis maintenant des années.

Creatix Webdesign     Google Double click